2 min de lecture Orthographe

Pourquoi "chien" ne se prononce pas "chiant"

Pendant le confinement, Muriel Gilbert répond aux questions des enfants sur la langue française. Elyna, 6 ans, a appris que E+N se lit "an". Mais alors, pourquoi "chien" s’écrit-il ainsi ?

Un bonbon sur la langue - Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
Pourquoi "chien" ne se prononce pas "chiant" Crédit Image : FRED DUFOUR / AFP | Crédit Média : Muriel Gilbert | Durée : | Date : La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert

Elyna, de Toulouse, qui a 6 ans et qui apprend à lire, se demande : "Pourquoi on dit le son “in” dans “je viens”, “un chien”, “un examen”, alors que ça s’écrit E.N. On devrait entendre le son “en".

L’alphabet latin, celui que nous utilisons, comporte six voyelles, si l’on compte le Y, mais la langue française possède, et donc a besoin de représenter seize sons voyelles : a, e, i, o, u, bien entendu, mais aussi ou, en, in, on, eu, é, è, o et au, oi...  Comment symboliser ces voyelles manquantes ? On a décidé de combiner des lettres pour les symboliser. Mais ça ne s’est pas fait en un jour, ni avec un seul système, bien carré, non, ça s’est fait sur des centaines d’années, et les influences ont été nombreuses. C’est pourquoi nous nous retrouvons aujourd’hui avec une orthographe qui n’est pas des plus rationnelles… et qui comporte notamment quantité de façons d’écrire chaque son.

Pour revenir au son "in" qui intéresse Elyna, vous ne devinerez jamais combien il y a de façons d’écrire le son "in" en français : huit ou dix ! Les plus simples, c’est IN comme dans matin, IM comme dans simple, mais il y a aussi a EIN comme dans ceinture, AIN comme dans demain, AIM comme dans j’ai faim, et il y a même, plus compliqué, YM comme dans sympa et YN comme dans syndicat. Et bien sûr, il y a EN, comme dans chien !

Quand les accents entrent en jeu

Et à côté de cela, il y a un autre son qu’en Ile-de-France on prononce également "in" aujourd’hui, mais que dans le Sud, et peut-être à Toulouse, notamment, on dit "un", c’est le "un" UN de lundi et UM de parfum… ce qui fait bien huit à dix façons d’écrire le son "in".

À lire aussi
Un dictionnaire anglais (Illustration) langue française
Quand les anglicismes viennent… de France

On comprend que nos enfants s’arrachent les cheveux ! C’est pour cette raison, entre autres, que lire est la meilleure et la plus agréable des façons d’apprendre l’orthographe et de la retenir petit à petit, par imprégnation.

Pour revenir à notre "in" qui s’écrit EN : quand un mot se termine par EN, comme chien, le tien, le mien, le sien, ou rien, EN se prononce toujours "in". Mais Elyna donnait aussi l’exemple de Je viens, qui se termine par ENS. Quand un mot se termine par EN + une consonne… ça dépend. EN peut se prononcer "in", comme dans Je viens. D’ailleurs, dans la conjugaison de venir, tenir (et leurs dérivés : provenir, détenir, retenir, advenir, revenir…), EN se lit "in" aux trois personnes du singulier (je reviens, tu deviens, il retient…). EN suivi d’une consonne peut aussi se lire "an" comme dans souvent, vraiment, jument. 

Mais le plus bizarre, quand on y pense, c’est que EN parfois… ne se prononce pas du tout.
Eh oui, quand c’est la marque de la troisième personne du pluriel dans les conjugaisons. Ils viennent, ils écrivent, ils parlent : le E, le N et le T finaux ne s’entendent pas ! Bref, E+N, ça peut faire plein d’autres sons que "an" !

Pendant toute la période du confinement, envoyez les questions de vos enfants sur langue@rtl.fr !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Orthographe Littérature Mots
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants