1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Jean-Christophe Rufin sur RTL : Notre-Dame de Paris, "ce grand corps vulnérable"
2 min de lecture

Jean-Christophe Rufin sur RTL : Notre-Dame de Paris, "ce grand corps vulnérable"

INVITÉ RTL - Vers 18h30, lundi 15 avril 2019, Paris a assisté à un spectacle d’apocalypse autour de la cathédrale Notre-Dame, en partie détruite par les flammes. Aux détours des textes de la littérature française, l'académicien Jean-Christophe Rufin évoque avec tristesse ce symbole historique littéraire.

Jean-Christophe Rufin, le 3 mars 2016
Jean-Christophe Rufin, le 3 mars 2016
Crédit : Joël Saget / AFP
Notre-Dame de Paris et la littérature
07:56
Bernard Lehut & Cécile Antoine-Meyzonnade

1831, Victor Hugo honore la grande dame qui est à moitié partie en fumée lundi 15 avril 2019 dans la soirée. Notre-Dame de Paris, un exemple, peut-être unique, où le simple nom d'un monument a donné son titre à un chef-d'oeuvre littéraire. Pour l'académicien Jean-Christophe Rufin, la cathédrale est ancrée dans les mémoires : "J'ai un souvenir de la cathédrale dès l'enfance, dès 11 ans, j'ai fait ma première communion là."

Et c'est pour sauver la cathédrale qu'à l'époque Victor Hugo écrit le roman. En ce début de 19e siècle, elle a subi les outrages du temps et des hommesNotre-Dame de Paris est dans un état de délabrement avancé, on envisage même de la raser. L'immense succès du livre déclenchera une prise de conscience nationale et lance la restauration dirigée par l'architecte Viollet-Le-Duc qui lui a donné l'aspect qu'on lui connaissait jusqu'à cette soirée lundi 15 avril 2019. 

Esmeralda, Quasimodo, Frollo et surtout, Notre-Dame, le véritable personnage central du roman font partie du patrimoine de l'humanité et le verbe du poète a donné une dimension universelle au monument, bien au-delà de sa dimension purement religieuse. "C'est un grand corps vulnérable, sans protection, on ne peut pas protéger une cathédrale", explique Jean-Christophe Rufin au micro de RTL. 

Toujours au 19e siècle, de nombreux auteurs romantiques qui s'étaient entichés du Moyen-Âge et du gothique ont écrit sur le monument. Gérard de Nerval, par exemple, dans un poème intitulé lui aussi Notre-Dame de Paris : "Notre-Dame est bien vieille : on la verra, peut-être, enterrer cependant Paris qu'elle a vu naître", décrit l'écrivain. 

À lire aussi

Plus près de nous, citons encore Louis Aragon : "Qui n'a pas vu le jour se lever sur la Seine ignore ce que c'est que ce déchirement quand, prise sur le fait, la nuit qui se dément, se défend, se défait les yeux rouges obscène. Et Notre-Dame sort des eaux comme un aimant."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/