1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Thomas Pesquet, objectif Lune après l'ISS
2 min de lecture

Thomas Pesquet, objectif Lune après l'ISS

De retour sur Terre après six mois en orbite, Thomas Pesquet met déjà le cap sur ses prochains objectifs : la station Gateway et le sol lunaire.

Thomas Pesquet est la deuxième personnalité masculine la plus plébiscitée
Thomas Pesquet est la deuxième personnalité masculine la plus plébiscitée
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Revenu sur Terre dans la nuit de lundi à mardi après six mois à bord de l'ISS, Thomas Pesquet se trouve actuellement au Centre européen des astronautes (ESA) à Cologne où il se réadapte progressivement à la gravité terrestre

Fort de ses deux missions en orbite, l'astronaute français cumule les records. L'ingénieur de formation est l'Européen qui a passé le plus de temps dans la Station avec 395 jours à bord. Il est aussi l'astronaute non russe et non américain qui a cumulé le plus de temps en sorties extravéhiculaires avec 40 heures de durée cumulée, le premier commandant français de l'ISS et le premier Européen à avoir pris place à bord d'une capsule Crew Dragon de l'entreprise privée SpaceX.

À quels projets peut maintenant s'atteler le meilleur ambassadeur français du spatial ? Au regard de ses états de service, Thomas Pesquet a très peu de chances de retourner à bord de l'ISS. L'Agence spatiale européenne a lancé plus tôt cette année une nouvelle campagne de recrutement d'astronautes qui seront prioritaires pour les prochaines missions. Le laboratoire scientifique spatial est ensuite censé tirer sa révérence d'ici 2030 ."Il se pourrait qu'on ne revienne jamais, mais c'est vraiment un endroit magique", relevait d'ailleurs le spationaute à l'occasion de sa dernière conférence de presse en orbite.

La future station spatiale Gateway en attendant la Lune

Thomas Pesquet devra très certainement attendre la mise en service de la future station spatiale Gateway autour de la Lune pour retourner dans l'espace. Si les Américains font figure de leaders dans ce projet, trois vols d'astronautes ont été confiés à l'Agence spatiale européenne qui devrait y envoyer ses pilotes les plus expérimentés à partir de 2024. Le Français a de bonnes chances de faire partie de l'une de ces expéditions au même titre que les Italiens Luca Parmitano et Samantha Cristoforetti et l'Allemand Alexander Gerst. 

À lire aussi

Cette nouvelle plateforme doit servir d'avant-poste aux futures missions sur la Lune mais aussi de tremplin en prévision d'un éventuel voyage vers Mars. Deux objectifs naturellement dans la ligne de mire du Français, déterminé à marcher dans les pas de Neil Armstrong autour de 2030. "Aller sur la Lune, j'en rêve, parce que ce serait l'étape suivante, logique", confiait-il en avril dernier à RTL. Une volonté réaffirmée lors de sa dernière conférence de presse, vendredi. "La Lune, c’est le rêve de tout le monde. Les astronautes européens auront vocation à jouer un rôle. Ça va être l’expérience palpitante des années qui viennent". 

Mais rien n'est joué pour Thomas Pesquet qui fait face à une féroce concurrence dans ce dossier. En plus de continuer à cocher toutes les cases en matière de santé et de performances physiques, l'astronaute devra réussir à convaincre les autres grandes nations spatiales européennes dans un processus de sélection qui s'annonce éminemment politique et financier. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/