1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Thomas Pesquet de retour dans l'espace : tout savoir sur la mission Alpha
3 min de lecture

Thomas Pesquet de retour dans l'espace : tout savoir sur la mission Alpha

L'astronaute français décolle vendredi à bord de la capsule CrewDragon de SpaceX pour rejoindre la Station spatiale internationale samedi pour une mission de six mois.

Thomas Pesquet lors des préparatifs de la mission Alpha en juillet 2020
Thomas Pesquet lors des préparatifs de la mission Alpha en juillet 2020
Crédit : AFP
Thomas Pesquet de retour dans l'espace : tout savoir sur la mission Alpha qui décolle ce vendredi
05:27
Sophie Joussellin - édité par Benjamin Hue

Cinq ans après son premier vol dans l'espace, Thomas Pesquet va regagner la Station spatiale internationale (ISS) pour une nouvelle campagne de six mois en apesanteur : la mission Alpha.

Le départ, prévu jeudi 22 avril, a été reprogrammé ce vendredi 23 avril à 11h49 (heure française) afin de bénéficier d'une météo plus favorable. La fusée s'élancera du Centre spatial Kennedy, en Floride. L'événement est à suivre en direct sur RTL et grâce au flux vidéo proposé par SpaceX et la Nasa à retrouver dans notre article dédié.

L'astronaute de 43 ans est le premier Français à voyager à bord d'un vaisseau conçu par SpaceX. Le premier Européen aussi. Pour l'instant, seulement trois vols ont été réalisés jusqu'à la Station spatiale par l'entreprise américaine, si l'on inclut le vol d'essai. À l'exception d'un Japonais, la navette américaine n'a convoyé que des Américains jusqu'ici.

Cette fois, deux Américains vont prendre place aux côtés de Thomas Pesquet. Meghan Mc Arthur, la pilote, et Shane Kimbrough, le commandant du vaisseau, un vétéran qui officie pour son troisième vol spatial. Ce dernier connaît bien l'astronaute français avec qui il a réalisé une sortie extravéhiculaire lors de sa dernière mission à bord de l'ISS. Le quatrième membre d'équipage est le Japonais Akihiko Hoshide.

À lire aussi

Il faut remonter au 7 février 2008 pour trouver la trace d'un astronaute français décollant depuis le sol américain : il s'agissait de Léopold Eyharts, à bord de la navette spatiale, dont l'exploitation a été stoppée en 2011. Depuis cette année-là, les vols habités décollaient tous depuis Baïkonour, au Kazakhstan, à bord des célèbres fusées Soyouz. Jusqu'au retour de l'autonomie américaine avec SpaceX l'été passé.

Crew Dragon, un autre monde

Le vaisseau de SpaceX, Crew Dragon, c'est un autre monde. Rien à voir avec ce robuste Soyouz, qui, à plus de 50 ans, est toujours d'une exceptionnelle fiabilité. Au fil des années, il a été un peu agrandi, modernisé, mais il a toujours ce look vintage qui fait son charme. Le Crew Dragon est plus grand. Jusqu'à sept personnes peuvent s'y installer. Là, ils ne seront que quatre. Donc, à l'aise. Les deux sièges du milieu seront occupés par le commandant et la pilote. À leur droite se trouvera Thomas Pesquet et à gauche l'astronaute japonais.

Le patron de SpaceX Elon Musk lors d'une conférence de presse après le lancement réussi de la capsule Crew Dragon le 2 mars 2019
Le patron de SpaceX Elon Musk lors d'une conférence de presse après le lancement réussi de la capsule Crew Dragon le 2 mars 2019
Crédit : JIM WATSON / AFP

La particularité de ce vaisseau de SpaceX, c'est qu'il a déjà volé. La grande spécificité de l'entreprise d'Elon Musk est de réutiliser ses lanceurs afin de réaliser des économies d'échelle. Le vaisseau sur le pas de tir à Cap Canaveral a déjà servir pour un vol d'essai en janvier 2020. Il est revenu sur Terre, on l'a révisé et il repart.

À l'intérieur de Crew Dragon, c'est digne d'un film de science fiction. Tout est pratiquement automatique. Il y a quand même quelques commandes manuelles qu'on actionne du bout des doigts sur de magnifiques écrans tactiles. Dans le Soyouz, le commandant doit s'aider d'une baguette pour appuyer sur les touches tellement il est à l'étroit et engoncé dans sa combinaison.

Des combinaisons conçues par un fan de Marvel

Les combinaisons conçues par Space X sont spectaculaires aussi. Rien à voir avec la combinaison d'astronaute classique qui les fait ressembler à des bonshommes Michelin. Là, elles sont fines, très stylées, noires et blanches. Même chose pour les bottes. C'est un costumier, un designer de Hollywood, José Fernandez, qui les a dessinées. Un spécialiste des super-héros Marvel.

Thomas Pesquet et l'équipage de la mission Alpha inaugurent une nouvelle combinaison
Thomas Pesquet et l'équipage de la mission Alpha inaugurent une nouvelle combinaison
Crédit : SpaceX

Le voyage jusqu'à la Station spatiale doit durer 24 heures environ. L'arrimage est prévu samedi matin à 11h30, heure de Paris. Thomas Pesquet aura le week-end pour s'installer et se reposer. À partir de lundi, il commencera son programme scientifique avec de multiples d'expériences à réaliser lors des six prochains mois, comme l'étude du comportement des blobs en orbite. Et il fera aussi certainement une ou plusieurs sorties en dehors de la Station.

Thomas Pesquet sera le premier commandant français de la navette. Vers la fin de sa mission. Comme sur un bateau, il sera seul maître à bord en cas de problème. C'est lui qui devra assigner les taches à réaliser en cas de départ de feu ou de dépressurisation. C'est un signe de confiance quand la Nasa vous confie ce poste.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/