1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Qu’est-ce que VaxImpact, le nouvel outil de Guillaume Rozier ?
1 min de lecture

Qu’est-ce que VaxImpact, le nouvel outil de Guillaume Rozier ?

Le fondateur de CovidTracker a présenté jeudi 12 août un nouvel outil permettant de mesurer l'impact de la vaccination sur la circulation du virus.

Guillaume Rozier, fondateur de CovidTracker, ViteMaDose et VaxImpact, à Paris en février 2021
Guillaume Rozier, fondateur de CovidTracker, ViteMaDose et VaxImpact, à Paris en février 2021
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Florine Boukhelifa

Depuis l'apparition du coronavirus, Guillaume Rozier et ses équipes multiplient les outils d'information et de prévention. Déjà à l'origine de CovidTracker, qui permet de suivre l'évolution de la pandémie à travers le monde, et de ViteMaDose, qui permet de prendre rendez-vous pour se faire vacciner plus facilement, ils ont dévoilé jeudi 12 août VaxImpact, un outil pour inciter la population à recevoir son ou ses injections contre le virus.

À travers des infographies interactives et des graphiques, VaxImpact permet de "mesurer les effets de la vaccination sur la diminution des risques de contaminations, hospitalisation et décès en France", a expliqué Guillaume Rozier sur Twitter. Pour ce faire, les développeurs de l'outil ont exploité les données de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DRESS).

Résultat, les utilisateurs découvrent qu'au 1er août dernier, date des derniers chiffres de la DRESS, 2.311 Français non-vaccinés étaient des malades symptomatiques sur une population de 10 millions de personnes. Sur la même période et la même population, qui a cette fois reçue le vaccin, seuls 247 Français ont développé des symptômes.

4 fois plus de risques de décès chez les non-vaccinés

Concernant les hospitalisations, l'outil indique qu'un groupe de Français vaccinés aura six fois moins de risques d'être hospitalisé chaque jour, comparé à un groupe de la même taille mais pas vacciné. Ainsi, sur une population de 10 millions de Français vaccinés, 14 ont été admis à l'hôpital au 1er août. Pour un groupe de la même taille, mais non-vacciné, le chiffre passe à 83.

À lire aussi

D'autres graphiques s'intéressent au taux de mortalité du coronavirus. "Une personne non vaccinée a un risque multiplié par 4 de décéder par rapport à une personne vaccinée", relate notamment la plateforme. À compter du 1er août et les 50 jours suivants, VaxImpact explique que 200 personnes non-vaccinées vont mourir, 50 du côté des Français vaccinés.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/