1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Loire-Atlantique : un restaurateur se déguise en shérif pour contrôler le passe sanitaire
2 min de lecture

Loire-Atlantique : un restaurateur se déguise en shérif pour contrôler le passe sanitaire

Un restaurateur a choisi de se déguiser en shérif pour contrôler le passe sanitaire dans la bonne humeur.

Le passe sanitaire n'est pas d'actualité dans les entreprises selon Jean Castex
Le passe sanitaire n'est pas d'actualité dans les entreprises selon Jean Castex
Crédit : nce
Loire-Atlantique : Il se déguise en shérif pour contrôler le passe sanitaire
01:24
Patrice Gabard

C'est en Loire-Atlantique, qu'un restaurateur a eu une drôle d'idée : se déguiser en shérif pour contrôler votre passe sanitaire. Une démarche qui fonctionne plutôt bien.

À l'entrée du Café Jules, sur la promenade de Pouliguen, c'est donc un shérif ou un agent du F.B.I qui contrôle le passe sanitaire. Alexandre Thiebaud, le patron de l'établissement, explique sa démarche : "Je me donne les moyens de contrôler les clients avec une belle tenue, une étoile de shérif et un joli chapeau. L'idée, c'était plutôt que d'exprimer une colère qui ne s'entendrait pas, de mettre ça sur le compte de l'humour. Donc on s'est dit qu'on allait se déguiser. On va exercer le métier de policier, on va se déguiser en policier. C'est bête comme cochon. Tout le personnel joue le jeu".

Et à de très rares exceptions, la clientèle apprécie. "Je trouve ça très sympa, c'est très amusant et ça met tout le monde de bonne humeur. Ce n'est pas leur métier de vérifier les règles, les papiers... Et amusant parce qu'il faut bien prendre la situation avec dérision", estime une cliente. "Je trouve que c'est bien de le prendre d'un point de vue humoristique. De toute façon, il faut qu'ils le fassent alors ça me paraît plus intelligent", ajoute une autre.

S'il est encore trop tôt pour faire le bilan de l'impact du passe sanitaire, les premiers chiffres sont déjà là et ne semblent pas ravir le patron : "Lundi, on fait moins 30%, hier on fait moins 15. Mais là, c'est la plus grosse semaine de l'année. Normalement, je devrais être en progression par rapport à mes chiffres de l'année dernière. Là sur les deux premiers jours, on est en baisse par rapport à nos objectifs".

Alors au Café Jules, on a tout simplement décidé de garder l'étoile du shérif et la casquette du F.B.I jusqu'à la fin de la semaine. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/