1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Periscope, l'application de vidéo qui a piégé François Hollande et Serge Aurier
4 min de lecture

Periscope, l'application de vidéo qui a piégé François Hollande et Serge Aurier

ÉCLAIRAGE - Comme le défenseur du PSG Serge Aurier, François Hollande s'est laissé déborder par le service de vidéo en direct Periscope.

La page d'accueil du site de l'application Periscope, où l'on peut lire "Explorez le monde à travers les yeux des autres"
La page d'accueil du site de l'application Periscope, où l'on peut lire "Explorez le monde à travers les yeux des autres"
Crédit : Capture d'écran periscope.tv
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste

Alors qu'il tente désespérément de relancer sa croissance, Twitter n'en demandait pas tant. En quinze jours, sa filiale Periscope, rachetée en 2015, s'est offert un coup de projecteur inespéré à la faveur de deux flux vidéo diffusés sur sa plateforme qui ont mal tourné. Dans la nuit du 13 au 14 février, le défenseur du PSG Serge Aurier s'est laissé aller à un entretien en ligne informel dans lequel il a insulté son entraîneur Laurent Blanc et plusieurs de ses coéquipiers. Le footballeur ivoirien est exclu de l'équipe première du PSG depuis. Mardi 1er mars, le président de la République s'est à son tour laissé déborder par l'application de vidéo. En visite dans les locaux de Showroom Privé, une entreprise de vente en ligne, le chef de l'État a fait les frais des commentaires injurieux des internautes. Fort de son nouveau rayonnement, Periscope fait partie des applications les plus téléchargées en France sur iPhone et Android. Présentation du service vidéo qui défraye la chronique.

Imaginé en Turquie, copié par Facebook

Periscope a été imaginé en 2013, en marge des manifestations du parc Gezi et de la place Taksim qui ont secoué Istanbul pendant une dizaine de jours. En voyage sur les bords du Bosphore, Kayvon Beykpour, fondateur et PDG de l'entreprise, était frustré de ne pas trouver de témoignage vidéo du mouvement protestataire et de la répression policière. Avec un proche, Joseph Bernstein, il s'est alors attelé à créer un outil capable de couvrir facilement les événements en direct. 

Moins de douze mois après son lancement, Periscope a séduit plus de 10 millions d'utilisateurs dans le monde et cumulé plus de 100 millions de retransmissions en direct. L'équivalent de 40 années de flux vidéo sont visionnées sur l'application tous les jours. Ce succès a convaincu Twitter de débourser entre 75 et 100 millions de dollars et inspiré Facebook qui déploie progressivement une fonctionnalité similaire pour donner la possibilité à ses utilisateurs de diffuser des vidéos en direct à leurs amis.

Comment fonctionne Periscope ?

Disponible gratuitement sur les magasins d'application d'Apple et de Google, Periscope permet de diffuser des vidéos en direct avec son cercle d'abonnés depuis son smartphone. Il suffit pour cela de disposer d'une connexion internet et d'un compte Twitter. Une fois associé à l'application, il est possible d'ouvrir un "stream" (un flux) et d'avertir ses abonnés Twitter en leur communiquant le lien. Il est aussi possible de s'en tenir à la consultation des lives de ses amis et des autres utilisateurs. Les internautes peuvent interagir avec le diffuseur du Periscope en commentant ou en aimant les vidéos. Periscope est pour le mobile. Les vidéos sont filmées et diffusées à la verticale et tout se fait en un minimum de clics pour favoriser la spontanéité.

À quoi sert Periscope ?

À lire aussi

Comme le suggère son slogan "Explorez le monde à travers les yeux des autres", Periscope est à la fois une source d'actualité et un média. Ces derniers l'utilisent pour faire vivre des reportages de l'intérieur, les chaînes de télévision pour montrer les coulisses des émissions et les célébrités pour se livrer à des conférences de presse informelles. Les anonymes s'en emparent pour saisir ce qui fait l'actualité dans le monde. Des témoins de l'attaque du Bataclan ont diffusé ce qu'ils voyaient depuis leur fenêtre le 13 novembre. D'autres ont partagé l'incendie d'un gratte-ciel à Dubaï le soir du 31 décembre. 

Un grand nombre d'utilisateurs s'en servent à des fins plus triviales. Le mois dernier, les déboires de passants face à une flaque d'eau géante à Newcastle ont captivé plus de 20.000 personnes. Il y a quelques jours, un prisonnier de la maison d'arrêt de Luynes a répondu aux questions des internautes directement depuis sa cellule. Les paysages contemplatifs, les selfies vidéo et les instantanés de salles de classes sont légions. N'importe qui peut diffuser n'importe quoi car il n'existe pas de modération a priori ni de filtrage des contenus.

Periscope est-il dangereux ?

Avant d'utiliser Periscope pour faire n'importe quoi, mieux vaut comprendre son fonctionnement et sa portée. Par défaut, les streams sont publics, comme n'importe quel tweet. Mais il est possible de restreindre une vidéo à un cercle privé. Les vidéos restent accessibles jusqu'à 24 heures après la diffusion. L'application ne permet pas de les enregistrer. Mais, comme pour Snapchat, il est facile de de le faire avec un logiciel tiers. C'est vraisemblablement ce qui est arrivé au Periscope de Serge Aurier, publié sur YouTube une heure après sa diffusion auprès de ses 75.000 followers.

Pendant la diffusion d'une vidéo, Periscope devient un véritable réseau social et tous les internautes peuvent y aller de leur commentaire. François Hollande et le service de communication de l'Élysée ont fait l'amère expérience de cette expérience de démocratie directe en ligne mardi lorsque les propos injurieux et triviaux ("Wesh François", "Hollande paie ton grec","Hollande est une vraie f....") se sont succédés pendant le Periscope présidentiel. Il est pourtant possible de modérer les commentaires a priori en les restreignant aux utilisateurs suivis par le créateur du flux Periscope. Il est aussi possible de signaler les commentaires injurieux et de bloquer des utilisateurs.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/