1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Nintendo Switch Online : le service payant d'accès aux jeux vintage déjà critiqué
2 min de lecture

Nintendo Switch Online : le service payant d'accès aux jeux vintage déjà critiqué

Nintendo a sorti son nouvel abonnement additionnel au service en ligne ce mardi. Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes déplorent déjà des bugs et autres problèmes.

La Nintendo Switch (illustration).
La Nintendo Switch (illustration).
Crédit : Koji Sasahara/AP/SIPA
Nicolas Barreiro

Bugs, plantage, latence… De nombreux soucis ruinent l'expérience des joueurs. Nintendo a sorti ce mardi 26 octobre son "pack additionnel", un abonnement supplémentaire au "Nintendo Switch Online", qui permet de rejouer sur deux consoles mythiques, la Nintendo 64 et la Mega Drive, depuis la Switch. 

Cette nouvelle fonctionnalité, très attendue par la communauté et par les nostalgiques, propose un catalogue complet avec des grands classique du jeu vidéo tels que Mario Kart ou encore The Legend of Zelda : Ocarina of Time. L'abonnement revient à 39,99 euros par an, pour la formule individuelle, et à 69,99 euros pour la formule familiale. De plus, le fabricant japonais propose des manettes de Nintendo 64 pour 49,99 euros. 

Les abonnés s'attendaient donc à un service de qualité au vu du prix payé, mais nombre d'entre eux ont été déçus. Tout d'abord, l'émulation des jeux ne semble pas proposer un rendu qualitatif. C'est le cas notamment pour The Legend of Zelda : Ocarina of Time, où les joueurs déplorent des graphismes moins bons qu'à la sortie du jeu, il y a presque 23 ans.

Dans le tweet ci-dessus, le joueur compare la version originale, le remake sur Wii U et la toute dernière version émulée sur Switch. La texture de l'eau ne reflète même plus le paysage qui l'entoure contrairement aux versions précédentes. 

À lire aussi

Le multijoueur en ligne était l'atout qui permettait à ce service de se démarquer d'une simple émulation. Contrairement à la Nintendo 64 où il n'était pas possible de jouer avec ses amis sur Internet, le service payant de la Switch propose ce service mais le résultat ne semble pas au rendez-vous. Sur Mario Kart par exemple, le jeu devient rapidement injouable. Reste à savoir si les serveurs de Nintendo sont à blâmer ou simplement la connexion du joueur.

Enfin, au-delà de l'émulation en elle-même, les manettes posent également problème aux gamers. Tout d'abord, Nintendo a inversé l'ordre des touches A et B, ce qui est impossible à changer. Ensuite, certains nostalgiques qui se sont procurés une manette de Nintendo 64 ne parviennent pas à connecter leur manette à la console.

Enfin, de nombreux internautes se plaignent d'un temps de latence entre le moment où ils appuient sur une touche et le moment où l'action demandée s'effectue à l'écran. Ce temps de latence, bien que très court, nuit rapidement à l'expérience de jeu.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/