1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Instagram : comment va fonctionner le filtrage des insultes dans les messages privés
2 min de lecture

Instagram : comment va fonctionner le filtrage des insultes dans les messages privés

L'entreprise américaine annonce de nouvelles mesures pour pacifier sa plateforme. Des filtres vont êtres déployés dans sa messagerie dans les prochaines semaines pour lutter contre les spams et les messages violents indésirables.

Les utilisateurs d'Instagram pourront définir une liste noire des expressions à bannir de leur messagerie privée
Les utilisateurs d'Instagram pourront définir une liste noire des expressions à bannir de leur messagerie privée
Crédit : Instagram
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Tous les utilisateurs d'Instagram ont déjà été confrontés à des messages privés et des demandes de conversations émanant de parfaits inconnus. Certains dans de plus fortes proportions que d'autres. Ces messages peuvent comporter des insultes, des spams sexuels voire des menaces auxquels les usagers se retrouvent souvent confrontés à leur insu. 

Pour lutter contre ces sollicitations indésirables, Instagram a annoncé mercredi 21 avril le déploiement de nouveaux filtres pour les messages privés. La plateforme va permettre à ses utilisateurs de filtrer les messages reçus pour les expurger des expressions injurieuses mais aussi des mots et des emojis pouvant être considérés comme offensants. 

Dans les prochaines semaines, les usagers du réseau social de sept pays dont la France pourront activer cette option pour les demandes de messages en direct provenant des personnes avec qui ils n'ont jamais eu de contact par le truchement d'un abonnement mutuel ou d'une discussion privée. Les messages bloqués ne seront pas supprimés mais placés dans un dossier séparé. Les utilisateurs pourront les signaler à la plateforme. 

Une liste noire qu'il sera possible d'éditer

Les adeptes d'Instagram auront aussi tout loisir d'éditer la liste noire des mots et expressions à filtrer. En France, "quelques dizaines" d'expressions seront bloquées par défaut, selon une liste définie avec l'aide de l'association Génération numérique qui sensibilise les plus jeunes à l'usage des réseaux sociaux. Le filtrage s'effectuera directement sur le terminal de l'usager. Il pourrait ensuite être étendu aux autres messageries populaires du groupe Facebook, Messenger et Whatsapp.

À lire aussi

Instagram, qui cumule plus d'un milliard d'utilisateurs, s'emploie depuis des années à lutter contre le harcèlement, les discours haineux et la désinformation qui pullule sur sa plateforme. L'entreprise a lancé il y a deux ans une intelligence artificielle pour avertir de façon proactive les personnes souhaitant publier des messages injurieux. Plus récemment, elle a annoncé qu'elle utiliserait l'apprentissage automatique pour deviner l'âge réel des utilisateurs et dissuader les moins de 13 ans de s'inscrire.

Le réseau social a confirmé le mois dernier sa volonté de créerune version de son service réservée aux adolescents les plus jeunes, suscitant un tollé chez les professionnels des droits de l'enfant qui dénoncent les dérives charriées par ce projet.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/