2 min de lecture Propulsé

Espace : qu'est-ce que les blobs, qui accompagneront Thomas Pesquet à bord de l'ISS ?

L'astronaute français décolle jeudi pour son deuxième séjour dans l'espace. L'une de ses missions à bord de l'ISS sera d'étudier le comportement des blobs, de mystérieux organismes composés d'une seule cellule géante.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Espace : qu'est-ce que les blobs, qui accompagneront Thomas Pesquet à bord de l'ISS ? Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : Sophie Joussellin / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
édité par Benjamin Hue

Bientôt le grand jour. Thomas Pesquet doit décoller jeudi 22 avril à destination de la Station spatiale internationale pour une nouvelle mission de six mois dans l'espace. Parmi les expériences scientifiques que fera l'astronaute français à bord de l'ISS, il y aura l'étude du comportement de blobs dans l'espace.

Le blob, aussi appelé "physarum polycephalum", est un être unicellulaire, composé d'une seule cellule géante, sans bouche, ni cerveau. Ce n'est ni un animal, ni une plante, ni un champignon. Il ressemble un peu à un lichen, une mousse jaune. On le trouve dans les sous-bois ou les forêts. Il résiste à tout, au chaud, au froid, à l'eau, au feu et dispose d'étonnantes capacités d'apprentissage. Son plat préféré, ce sont les flocons d'avoine en laboratoire.

Au cours de sa mission dans l'ISS, Thomas Pesquet s'occupera de quatre blobs. L'expérience se déroulera sur une semaine et 2.000 classes vont également travailler sur le blob depuis la Terre grâce à des kits fournis par le Cnes et le CNRS, du CE2 au niveau lycée. L'expérience vise à vérifier si les blobs se comportent différemment dans l'espace et d'étudier les effets de la micro-pesanteur et des rayonnements sur leur évolution.

Comparer l'évolution des blobs sur Terre et en orbite

Pendant le voyage, les blobs seront en dormance, c'est-à-dire tout secs et endormis. À leur arrivée dans l'ISS, Thomas Pesquet devra leur redonner vie. "Pour les réveiller, il faut mettre une petite goutte d'eau dessus. La mission de Thomas Pesquet est primordiale car c'est lui qui va les réveiller", explique Audrey Dussutour, chercheuse au CNRS, qui a préparé ces blobs de l'espace.

À lire aussi
sciences
SpaceX va lancer une mission lunaire financée en Dogecoin

Sur place, les blobs vivront dans des petites boites en plastique. Certains mieux lotis que d'autres. "Deux blobs seront avec quatre flocons d'avoine et deux autres sont un petit peu moins chanceux et partent sans nourriture. Ceux qui ont le droit de manger vont pouvoir grandir alors que les autres, quand on fait l'expérience sur Terre, ils explorent toute leur boîte et finissent par s'endormir", raconte le chercheuse.
 
L'expérience vise aussi à filmer les déplacements des blobs dans l'espace pour photographier leur évolution selon les deux protocoles. "Deux à trois secondes toutes les dix minutes pendant une semaine. Le blob avance à quelques millimètres par heure. On va pouvoir reconstruire le comportement du blob dans l'espace. Sur Terre, il rampe. Là, comme il sera soumis à la micro-gravité, peut-être qu'il aura plus tendance à explorer le couvercle et à descendre, à être un petit peu moins sage", explique Audrey Dussutour.

En parallèle, les élèves de collèges et lycées équipés de leurs propres blobs réaliseront les mêmes expériences que Thomas Pesquet, mais sur Terre cette fois, pour comparer le comportement de ces fameux petits organismes unicellulaires en classe à celui en orbite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Thomas Pesquet Fil Futur
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants