1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Identité numérique : à quoi va servir l'application lancée en mai par le gouvernement ?
2 min de lecture

Identité numérique : à quoi va servir l'application lancée en mai par le gouvernement ?

Une nouvelle application reposant sur l'identité numérique va permettre de confirmer son identité en ligne pour s'authentifier lors de démarches administratives.

La nouvelle carte d'identité numérique est entrée en vigueur en août 2021
La nouvelle carte d'identité numérique est entrée en vigueur en août 2021
Crédit : Ministère de l'Intérieur
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Le gouvernement lancera prochainement une application "France Identité" permettant de prouver son identité en ligne. L'outil sera déployé fin mai dans une version test pour être amélioré progressivement avant son lancement final.

Autorisé par un décret publié au Journal Officiel le 27 avril, ce "service de garantie de l'identité numérique" prend la suite d'Alicem, projet abandonné à la suite d'un avis défavorable de la Cnil portant sur l'utilisation de la reconnaissance faciale, technologie abandonnée dans le nouveau projet.


L'idée est de faciliter l'accès à tous les sites du service public et les démarches administratives disponibles à travers la plateforme FranceConnect, où l'on retrouve par exemple les sites des impôts, de l'Assurance maladie et du compte retraite, qui utilisent aujourd'hui le numéro de sécurité sociale ou le code fiscal comme identifiant.

L'application doit aussi permettre de fournir un justificatif d'identité "pour en finir avec les scans de carte d'identité, mais aussi justifier sa majorité sans pour autant dévoiler son identité ou donner une procuration en un clic" pour le retrait d'un colis, par exemple, indique le site du gouvernement.

À lire aussi

Pour l'heure, seules les personnes possédant la nouvelle carte d'identité biométrique française, lancée en août 2021, et un smartphone Android seront en mesure de l'utiliser. Soit environ 4,5 millions de Français. Ils pourront se connecter à leur profil à l'aide d'un code personnel à six chiffres qui leur sera attribué puis scanner leur carte d'identité avec leur smartphone à la faveur de la technologie NFC.

Plusieurs données personnelles seront alors vérifiées : le nom, prénom, date de naissance, photo d'identité, l'adresse postal, le mail. En revanche, l'image numérisée des empreintes digitales restera sur la carte. Ces données ne seront lisibles que par les autorités compétentes et ne pourront pas l'être directement à travers l'application. Le service doit être étendu en fin d'année aux passeports et aux titres de séjour.

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a rendu deux avis positifs sur le projet, soulignant cependant que ceux qui ne veulent pas utiliser l’application pourront continuer à se connecter avec leurs identifiants et leurs mots de passe.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/