1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Pornographie sur Omegle : le fondateur du site renvoie la responsabilité aux parents
2 min de lecture

Pornographie sur Omegle : le fondateur du site renvoie la responsabilité aux parents

Accusé de mettre en relation des adolescents avec des exhibitionnistes, le fondateur du site Omegle invite les parents à superviser davantage l'activité de leurs enfants sur Internet.

Le site Omegle est dans l'oeil du cyclone pour les comportements exhibitionnistes qu'il héberge
Le site Omegle est dans l'oeil du cyclone pour les comportements exhibitionnistes qu'il héberge
Crédit : RTL
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Son site existe depuis 2009. Accessible sans inscription, il promet de mettre en relation deux personnes par webcam interposées de façon aléatoire pour briser l'ennui. Avec la possibilité de changer d'interlocuteur d'un simple clic. Le fondateur du site américain Omegle se retrouve dans l'oeil du cyclone en France après la parution d'une enquête du magazine parental KoolMag qui explique que la plateforme est utilisée par de nombreux hommes d'âge mûr pour s'exhiber devant des adolescents, voire leur montrer du contenu pornographique, comme ont pu le constater des journalistes de RTL.

Le fondateur d'Omegle est un entrepreneur Américain nommé Leif K-Brooks, qui avait 18 ans au moment de la conception du site. Contacté par RTL, il se défend en renvoyant les parents vers la politique d'utilisation de la plateforme qui interdit son accès aux personnes de moins de 18 ans et à celles de moins de 13 ans qui ne sont pas munies d'une autorisation parentale, même s'il suffit en réalité d'un simple clic pour attester de sa majorité. Il encourage aussi les parents à "consulter la page d'accueil de la plateforme", qui rappelle que des solutions de contrôle parental sont disponibles dans le commerce.

Leif K-Brooks dit "prendre la sécurité des utilisateurs au sérieux, bien qu'ils soient les seuls responsables de leur comportement lors de l'utilisation du site". Il explique que la plateforme "a volontairement mis en place des services de modération de contenus qui utilisent à la fois des outils d'IA et des modérateurs humains", sur lesquels il n'a pas souhaité s'épancher. Il assure que "les contenus signalés comme illégaux, inappropriés ou en violation de la politique du site, peuvent entraîner des actions, y compris des rapports aux organismes d'application des lois". Il conclut en soulignant sa collaboration "avec les forces de l'ordre et les organisations de lutte contre l'exploitation en ligne des mineurs".

Dans une interview donnée quelques années plus tôt, en 2016, Leif K-Brooks avait déjà déclaré que "Omegle n'est pas fait pour les enfants" et insisté sur la nécessité pour les parents de superviser les activités de leurs enfants sur Internet. Un point sur lequel le rejoignent les associations de protection des enfants qui recommandent aux parents de discuter du sujet, et plus largement de leur utilisation des plateformes en ligne, avec leurs enfants pour mieux appréhender les dangers qu'elles représentent en amont. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.