1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Huawei lance des concurrents des AirPods à moins de 100 euros
3 min de lecture

Huawei lance des concurrents des AirPods à moins de 100 euros

Huawei a présenté le 9 mars à Paris une nouvelle série de produits qui seront commercialisés en France dans les prochaines semaines. Malgré les sanctions américaines, le géant chinois continue d'innover en attendant le lancement de son système d'exploitation maison.

Huawei propose des écouteurs à annulation de bruit à 99 euros
Huawei propose des écouteurs à annulation de bruit à 99 euros
Crédit : Huawei
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Mis en difficulté dans la téléphonie par les sanctions des États-Unis, qui l'empêchent d'utiliser la licence d'Android et les technologies des entreprises américaines dans la conception de ses smartphones, Huawei en profite pour augmenter ses parts de marché dans les objets connectés avec la volonté de diversifier son écosystème en attendant le déploiement de son système d'exploitation maison HarmonyOS dans les prochaines semaines.

"2020 a été une année encourageante. Au troisième trimestre, nous sommes troisième sur le marché des montres et bracelets connectés avec quasiment 11 millions d'unités vendues et une part de marché de 20%. On a connu une croissance de 66% sur nos livraisons de produits audio. Ça montre que la recherche et le développement de la marque portent leurs fruits et correspondent à de vraies attentes", positive Stéphane Curtelin, directeur marketing de Huawei France.

Pour asseoir sa position dans l'audio, le constructeur veut frapper fort avec les FreeBuds 4i, des écouteurs dotés d'une technologie de réduction du bruit active qui seront vendus en France au prix de 99 euros à partir du 22 mars avec une remise de 20 euros pendant un mois. 

Des écouteurs à annulation de bruit accessibles

Proposés en blanc, en noir et en rouge, ces clones des AirPods allient isolation passive, par leur conception intra-auriculaire, et réduction active, jusqu'à 22 décibels, grâce à plusieurs microphones qui détectent le son ambiant et génèrent une onde sonore inversée pour réduire le bruit. 

Les FreeBuds 4i proposent une réduction de bruit à prix raisonnable
Les FreeBuds 4i proposent une réduction de bruit à prix raisonnable
Crédit : Huawei
À lire aussi

Trois paliers d'annulation sont proposés, sans possibilité de personnaliser les niveaux, une exclusivité réservée aux FreeBuds Pro, vendus 169 euros depuis cet automne. Un mode perception laisse aussi passer les sons environnants pour permettre aux utilisateurs d'entendre ce qu'il se passe autour d'eux, afin de pouvoir tenir une discussion sans retirer ses oreillettes ou rester alerte lors d'une sortie running. 

Huawei promet jusqu'à 7h30 d'utilisation en lecture musicale et 6h30 en communication avec l'annulation de bruit active. L'autonomie monte à 10h lorsque cette fonction est désactivée et peut atteindre 22 heures avec les charges contenues dans l'étui de rangement. Les FreeBuds 4i sont compatibles avec la charge rapide : dix minutes suffisent pour gagner 4 heures de musique.

Huawei a également annoncé une nouvelle enceinte de salon conçue avec le français Devialet. Après la Sound X, la Sound met l'accent sur la compacité et promet un son surround à 360 degrés pour 150 euros à partir du 16 mars.

Un bracelet connecté et des PC en attendant son système d'exploitation maison

Les sanctions américaines ne concernent pas les montres connectées, où Huawei est à la lutte avec Samsung pour la place de dauphin d'Apple, leader incontesté du secteur. Six mois après le lancement de la Watch Fit (130 euros), une montre sportive taillée pour les jeunes, et celui de la Watch GT2 Pro (299 euros), plus premium, la firme de Shenzhen complète son catalogue avec le Band 6, un bracelet connecté sans puce GPS dédié aux usages sportifs avec 96 activités prises en charge, une autonomie de deux semaines, un confort visuel amélioré grâce à un plus grand écran pour interagir avec l'appareil et un prix agressif de 59 euros, disponible à partir du 27 avril.

Le bracelet connecté Band 6 de Huawei
Le bracelet connecté Band 6 de Huawei
Crédit : Huawei

En parallèle, Huawei continue de creuser son sillon dans les ordinateurs en annonçant plusieurs nouvelles références, dont un X Pro 2021 haut de gamme (1.499 euros) avec écran 4K tactile et un premier PC de bureau pour le marché français, le MateStation S qui sera lancé à partir de 649 euros en juin. 

Dans les prochaines semaines, Huawei devrait également communiquer sur HarmonyOS, son système d'exploitation maison qui a vocation à connecter tous les objets de son écosystème, y compris les smartphones. "On a eu les systèmes pour PC, ensuite est arrivé un système pour le smartphone. Mais il manque un système de troisième génération dédié à l'Internet des objets, multidistribué et pas centré sur un seul produit", résume Stéphane Curtelin.

Un premier modèle évoluant sous cet OS propriétaire pourrait être lancé dans les prochains mois pour s'affranchir de la dépendance à Google et Android et tordre le cou aux rumeurs de retrait de la marque du marché du mobile.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/