1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Facebook met en pause son projet d'Instagram Kids pour les moins de 13 ans
2 min de lecture

Facebook met en pause son projet d'Instagram Kids pour les moins de 13 ans

Facebook a annoncé lundi la suspension du développement d'Instagram Kids pour répondre aux critiques émises depuis la révélation de l'existence du projet. Mais l'entreprise américaine se dit toujours convaincue de l'intérêt de mettre au point une plateforme pour les jeunes.

Le logo d'Instagram aux États-Unis (illustration)
Le logo d'Instagram aux États-Unis (illustration)
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Les critiques auront eu raison d'Instagram Kids. Pour l'instant, du moins. Dans le viseur des associations de protection de l'enfance et des politiques américains, le projet de version d'Instagram pour les moins de 13 ans a été suspendu sine die par Facebook, le temps d'apporter des réponses à ses détracteurs.

Le dirigeant d'Instagram Adam Mosseri a annoncé lundi 27 septembre dans un billet de blog la suspension du développement de la plateforme, indiquant que Facebook allait prendre du temps pour "travailler avec les parents, les experts et les décideurs politiques afin de démontrer la valeur et la nécessité du service".

Révélé par le média américain Buzzfeed en mars dernier, ce projet mené jusqu'alors dans le plus grand secret par Facebook avait été très mal accueilli par les spécialistes et dans l'opinion. 

Les procureurs généraux de 44 États américains avaient adressé en mai une lettre à Mark Zuckerberg pour souligner le lien entre l'utilisation des réseaux sociaux et la hausse de la détresse psychologique et des comportements suicidaires chez les jeunes. Quelques jours plus tôt, une coalition internationale réunissant des associations de protection de l'enfance avait écrit au patron de Facebook pour lui demander l'abandon du projet au nom de la santé mentale des jeunes.

Facebook croit toujours au projet

À lire aussi

La suspension du projet d'Instagram Kids ne signifie pas que Facebook reconnaît que le projet est une mauvaise idée, affirme Adam Mosseri. La société américaine se dit toujours convaincue de l'intérêt de mettre au point une plateforme pour les jeunes. "La réalité est que les enfants ont des smartphones de plus en plus jeunes, mentent sur leur âge et téléchargent des applications ouvertes aux plus de 13 ans", avance l'entreprise. 

Instagram estime qu'il est "préférable pour les parents d'avoir la possibilité de donner à leurs enfants accès à une version d'Instagram conçue pour eux, où les parents pourront superviser et contrôler l'expérience", comme le font déjà YouTube ou TikTok. Le projet d'Instagram Kids vise à proposer aux 10-12 ans une version light d'Instagram, sans publicité et avec des contenus adaptés.

Accusé d'être néfaste à la santé mentale des jeunes, Instagram a pris ces dernières semaines plusieurs mesures pour faire de sa plateforme un endroit plus sûr pour les adolescents. La société a bloqué la possibilité pour les utilisateurs de plus de 18 ans d'envoyer des messages aux mineurs qui ne les suivent pas. Les comptes des utilisateurs de moins de 16 ans sont désormais configurés en mode "privé" par défaut lors de leur inscription. Et les expressions injurieuses sont censurées automatiquement pour prévenir le harcèlement en ligne. L'entreprise a également initié une campagne de sensibilisation dans les collèges et les lycées français.

La suspension de développement d'Instagram Kids intervient alors que le Wall Street Journal a publié une série de rapports accablants sur Facebook la semaine passée. L'un d'eux révélait comment l'entreprise américaine avait elle-même mesuré l'influence toxique d'Instagram sur les jeunes utilisateurs dans des recherches menées en interne. Facebook affirme que ces rapports ont été mal interprétés par le média américain mais refuse toujours de publier ses données.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/