2 min de lecture Propulsé

Espace : risque de collision entre un satellite soviétique et une fusée chinoise

VU DANS LA PRESSE - Deux objets chinois et soviétiques pourraient se percuter en orbite, provoquant la création de milliers de débris.

Un satellite (photo d'illustration)
Un satellite (photo d'illustration) Crédit : CMSE
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Un satellite soviétique mort et un morceau de fusée chinoise vont-ils entrer en collision dans la nuit de jeudi 15 à vendredi 16 octobre en orbite basse ? Selon la société LeoLabs, il y a 1 chance sur 10 pour que cela survienne, avec des conséquences fâcheuses. Elle établit ses calculs grâce à un radar qui suit les satellites et les débris en orbite. 

Si la probabilité peut paraître réduite, elle est bien trop importante dans ce contexte. Parfois, des objets en orbite sont déplacés afin d'éviter des collisions. Mais dans ce cas présent, le débris de fusée et le satellite sont dits "morts", on ne peut pas intervenir sur leur trajectoire, indique Business Insider

Nos confrères expliquent en outre que la collision n'est pas un risque pour des vies humaines, car le choc se produirait au-dessus de la mer de Weddell, en Antarctique, à 911 km de la surface terrestre. Mais les conséquences seraient problématiques dans l'espace. En effet, la masse des deux objets approchant les 3 tonnes, les débris seraient très nombreux. 

Les lancements de nouveaux satellites perturbés

"Si cela se transforme en collision, ce sont probablement des milliers, voire des dizaines de milliers de nouveaux débris qui vont causer un problème pour tout satellite qui va se mettre en orbite basse supérieure, ou même au-delà", détaille à Business Insider US Dan Ceperley, le PDG de LeoLabs. Et les incidences sont réelles car le problème des débris et des objets "morts" est pris au sérieux par les spécialistes. 

À lire aussi
La Lune vue le 17 juillet 2019 depuis Jakarta (illustration) espace
La Lune a-t-elle permis à la Terre de survivre ?

À terme, cela pourrait perturber durablement la capacité d'effectuer des lancements de nouveaux satellites. Une chaîne de collision provoquerait une ceinture de débris alors infranchissable, et qui mettrait des siècles à suffisamment se dissiper pour permettre un retour sécurisé dans l'espace. Un scénario théorisé en 1978 par Donald Kessler, alors membre de la Nasa.

Néanmoins, selon les calculs de l'Aerospace Corporation, la chance qu'il y ait collision est de 1 sur 250 000 millions. "Je pense que d'ici la fin de la journée ou demain matin, nos chiffres et les leurs seront beaucoup plus proches", a ainsi expliqué mercredi Roger Thompson, spécialiste chez Aerospace Corporation. En effet, les probabilités d'impact évolueront à mesure que les objets se rapprocheront l'un de l'autre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Espace Collision
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants