1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Coronavirus : l'application TousAntiCovid décolle enfin avec le confinement
4 min de lecture

Coronavirus : l'application TousAntiCovid décolle enfin avec le confinement

ÉCLAIRAGE - L'application de traçage du gouvernement connaît enfin le succès avec le confinement et l'intégration de la précieuse attestation de déplacement. Son rendement est au diapason mais son efficacité reste difficile à mesurer.

L'application Tous Anti-Covid
L'application Tous Anti-Covid
Crédit : RTL
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Il va falloir patienter plusieurs semaines avant d'apprécier l'impact du second confinement sur la circulation de l'épidémie. Mais les nouvelles restrictions de déplacements imposées aux Français produisent déjà des effets sur l'application TousAntiCovid

Déployée le 22 octobre dernier, la mise à jour de StopCovid a été installée par plus de 5 millions d'utilisateurs au dernier pointage, jeudi 5 novembre, pour un total de 7,6 millions d'activations depuis le lancement de StopCovid début juin, soit un peu plus de 10% de la population française. 

Portée par le contexte de diffusion active du virus qui n'a rien à voir avec celui qui prévalait à la fin du printemps, l'application a été téléchargée par deux fois plus de personnes en deux semaines que StopCovid en cinq mois.

Fort de cette nouvelle dynamique, le secrétaire d'État au Numérique Cédric O, maître d'œuvre du projet, espère désormais franchir la barre des 15 millions de téléchargements d'ici trois semaines.

À lire aussi

"Il faut qu'on soit 15 millions à la sortie du confinement si on veut faire en sorte que l'application soit vraiment utile, particulièrement dans les lieux publics où on reste longtemps comme les salles de cinéma, les restaurants ou les transports collectifs, et éviter une politique de Stop and Go qui serait catastrophique", a dit Cédric O le 3 novembre.

Selon une étude de l'Inserm, une adoption de TousAntiCovid par 20% de la population française permettrait à chaque malade qui se déclare dans l'application de ne pas transmettre le virus à un quart de ses contacts.

Le moyen le plus rapide de générer l'attestation de sortie

Le regain de popularité de TousAntiCovid, dont le but est de détecter les contacts prolongés avec les autres utilisateurs via le signal Bluetooth des smartphones, intervient paradoxalement au moment où les Français sont censés réduire leurs interactions sociales au strict minimum avec la mise en place du nouveau confinement général.

L'application semble surtout profiter de l'intégration dans sa nouvelle version de l'attestation dérogatoire de déplacement, de nouveau nécessaire pour justifier ses sorties exceptionnelles. 

Cette "killer app" a d'abord pris la forme d'un simple lien renvoyant vers le formulaire officiel du site du gouvernement, avant de se concrétiser mardi par l'ajout d'un véritable générateur de QR code, avec remplissage automatique des informations personnelles pour gagner du temps, y compris hors connexion.

Le gouvernement ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et promet d'enrichir l'application avec de nouvelles fonctionnalités dans les prochaines semaines. D'ici quinze jours, les utilisateurs pourront par exemple accéder à des données épidémiologiques au niveau départemental en renseignant leur code postal. 

Les développeurs du projet préparent également une fonction QR code pour remplir les fameux cahiers de rappel sous une forme numérique lorsque la situation sanitaire autorisera la réouverture des bars et des restaurants. 

Le pic d'activations de TousAntiCovid coïncide également avec les nouveaux relais dont dispose l'application chez les professionnels. Des grandes enseignes comme Carrefour incitent leurs clients à l'installer lorsqu'ils se rendent dans leurs magasins. Des journalistes et des politiques en ont fait la promotion sur les réseaux sociaux. 

L'application a aussi été inclue au protocole sanitaire des entreprises qui sont désormais invitées à conseiller le dispositif à leurs salariés.

Un rendement en hausse

Malgré ces bons résultats, l'efficacité du dispositif est encore difficile à mesurer. Le nombre d'utilisateurs communiqué quotidiennement par les autorités comprend les personnes qui l'ont ensuite désinstallée et ne discerne pas celles qui l'utilisent quotidiennement, ni celles qui activent correctement le Bluetooth nécessaire à la réalisation du traçage numérique.

On ignore également si l'application a reçu un bon accueil chez les plus âgés, les personnes les plus à risque face à l'épidémie qui sont souvent les moins au fait des usages liés au numérique. Selon le site spécialisé iGen, l'application aurait aussi du mal à fonctionner en tâche de fond sur iPhone, lorsqu'elle n'est pas ouverte en premier plan sur le téléphone.

Cela dit, il est difficile de contester que TousAntiCovid affiche un bien meilleur rendement ces derniers temps. Avant le 22 octobre, il fallait que 16 personnes se déclarent malades dans l'application pour qu'elle envoie une alerte à un cas contact potentiel, invité à s'isoler. Le ratio est désormais de six pour un, avec 6.527 notifications envoyées pour 35.238 malades déclarés dans l'application, au 5 novembre. 

"Dans la journée du dimanche 1er novembre, plus de 800 personnes ont été notifiées sujets contact via l’application. Elles ont pu s’isoler immédiatement afin de ne pas contaminer leurs proches et aller se faire tester", a indiqué le gouvernement dans un communiqué le 3 novembre.

Faute d'interconnexion avec les fichiers numériques SiDEP et Contact Covid regroupant les résultats des personnes positives au virus et de leurs cas contact, il est cependant impossible de savoir combien de personnes se sont finalement révélées positives après avoir été prévenues par l'application. 

En Suisse, les chercheurs à l'origine de l'application de traçage numérique locale avaient estimé début septembre que son efficacité était équivalente à celle du contact tracing humain avec 37 malades détectés sur 8.522 cas confirmés, soit 0,5% des nouveaux cas du pays à l'époque. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/