1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Comment le brocoli pourrait permettre de détecter une vie extraterrestre
1 min de lecture

Comment le brocoli pourrait permettre de détecter une vie extraterrestre

Le brocoli émet un gaz spécifique, qui est une bio-signature, c'est-à-dire une trace de vie biologique. Si ce gaz était découvert ailleurs dans l'atmosphère, il pourrait être la preuve d'une vie extraterrestre.

Une galaxie photographiée par le télescope Hubble en mai
Une galaxie photographiée par le télescope Hubble en mai
Crédit : HO / ESA/HUBBLE / AFP
Caroline Frühauf

Le brocoli pourrait permettre de détecter une trace de vie dans l'espace, selon un article paru dans la revue Astrophysical Journal. En effet, lorsqu'il élimine des toxines, il émet un gaz durant le processus de méthylation. Il s'agit d'une bio-signature, c'est-à-dire d'une trace de vie biologique. Si ces gaz méthylés sont repérés dans l'atmosphère, il peut donc s'agir d'un indice d'une vie ailleurs que sur Terre.

"La méthylation est si répandue sur Terre que nous nous attendons à ce que la vie ailleurs la pratique. La plupart des cellules ont des mécanismes pour expulser les substances nocives", a expliqué Michaela Leung, chercheuse en sciences planétaires à l'Université de Californie, citée dans un article de l'université de Riverside. Cependant, des éruptions volcaniques pourraient également produire ce gaz, même si les chances sont plus minces. "Il y a peu de moyens de créer ce gaz par des moyens non biologiques, c'est pourquoi il s'agit d'un meilleur indicateur de vie si vous le détectez", a ajouté la chercheuse.

Les astronomes recherchent particulièrement le bromure de méthyle, un gaz dont la durée de vie dans l'atmosphère est plus courte que les autres gaz habituellement recherchés. Si le bromure de méthyle est détecté, cela signifie qu'il a été produit récemment et que l'organisme le produisant est toujours en action, donc vivant.

D'après l'étude des scientifiques, ce gaz est plus facilement repérable autour d'une naine rouge que près d'un système solaire, puisque les rayons UV peuvent le détruire. Dans les prochaines années, ils espèrent pouvoir développer des télescopes capables de détecter le bromure de méthyle.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire