1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Vivre dans un logement froid peut nuire à la santé mentale
2 min de lecture

Vivre dans un logement froid peut nuire à la santé mentale

Selon une étude anglaise, les personnes ayant froid chez elles présentent davantage de risques de développer une détresse mentale grave.

Vivre dans un logement froid peut nuire à la santé mentale
Vivre dans un logement froid peut nuire à la santé mentale
Caroline Frühauf

Alors que les prix de l'énergie ont augmenté considérablement en 2022, de nombreux Français règlent leur thermostat pour ne pas dépasser 19 °C ou 20 °C. Selon une étude britannique publiée dans Science Direct, vivre dans un logement froid augmente les risques pour la santé mentale. Le risque de détresse mentale grave est doublé pour ceux qui n'ont pas souffert de troubles antérieurs. Ce risque triple pour les personnes qui avaient déjà des antécédents. 

Ainsi, devoir chauffer son logement lorsque l'on fait face à des difficultés financières, génère du stress, qui a des conséquences majeures. Les personnes qui l'expérimentent éprouvent : "une diminution du sentiment d'autonomie et de contrôle sur l'environnement, des effets sur la vie sociale, l'isolement et des effets sur le sommeil", indique l'étude. Certaines personnes n'osent plus inviter des gens chez elles et se retrouvent à devoir sacrifier d'autres dépenses essentielles, comme la nourriture par exemple, pour pouvoir se chauffer.

Un Français sur cinq souffre de précarité énergétique

Certaines populations sont plus sensibles aux effets du froid que d'autres. "Les enfants, les personnes âgées, les parents au foyer et les personnes atteintes de maladies de longue durée passent plus de temps à la maison", souligne l'étude. Ce risque augmente encore pour les personnes âgées et celles qui sont malades, qui ne parviennent pas à réguler elles-mêmes leurs températures.

D'après les chiffres de l'Ademe, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, en France, deux personnes sur trois ont froid dans leur logement, même lorsque le chauffage est allumé. Une personne sur cinq est touchée par la précarité énergétique. L'un des facteurs principaux de cette précarité énergétique est le coût de l'énergie, mais aussi la capacité énergétique du logement, comme son isolation. Les températures conseillées par l'Agence sont : entre 19 °C et 21 °C dans les pièces de vie, 17 °C dans une chambre et 22 °C dans une salle de bain, lorsqu'elle est utilisée.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
Flash Actu