1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Michel Cymes : pourquoi les câlins sont bons pour la santé
2 min de lecture

Michel Cymes : pourquoi les câlins sont bons pour la santé

À l'occasion de la journée internationale du câlin, Michel Cymes revient sur les nombreux bienfaits de ce geste chaleureux et enveloppant consistant à se prendre dans les bras.

Une petite fille câline son chien (illustration)
Une petite fille câline son chien (illustration)
Crédit : JACK GUEZ / AFP
Pourquoi les câlins sont bons pour la santé
00:03:02
Pourquoi les câlins sont-ils bons pour la santé ?
00:03:20
Michel Cymes

C’est aujourd’hui la Journée Internationale des câlins et les câlins, c’est bon pour la santé. Oui, et c’est scientifiquement prouvé. Mais avant de détailler tout ça, je m’empresse de définir de quoi on parle. Quand je parle de câlins, je parle réellement de câlin, c’est-à-dire de ce geste chaleureux, bienveillant et enveloppant qui consiste à se prendre dans les bras l’un de l’autre et à s’enlacer en faisant un peu durer l’étreinte. Je ne parle pas de câlins au sens coquin du terme avec passage en revue de tout le Kama-Sutra.

Les câlins, ça agit sur le bon fonctionnement de notre organisme. Oui. Le câlin est un bon moyen de lutter contre le stress : qu’il survienne et la pression retombe, c’est mécanique. C’est aussi un bon moyen de tenir à distance la déprime, tout simplement parce que le simple fait de faire un câlin dope la sécrétion d’hormones comme l’endorphine, l’ocytocine et la dopamine, hormones qui nous font du bien. 

Et puis j’ajouterai que, par définition, le câlin, ça ne se fait pas tout seul. Il faut être deux. Le câlin est donc, automatiquement, un remède contre la solitude. Même s’il le fait de manière passagère et furtive, le câlin remplit un vide émotionnel. Tout ça, à la limite, chacun d’entre nous l’a sans doute déjà éprouvé. Nous savons tous la magie que recèle la tendresse tactile. Mais il y a plus spectaculaire.

Un bon remède anti-rhume

Il s’agit d’une étude faite par un psychologue américain d’une université de Pennsylvanie auprès de plus de 400 personnes. Pendant 2 semaines, il est resté en contact quotidien avec ces personnes qui devaient lui dire comment s’était passée leur journée, au niveau câlins et au niveau conflits. 

À lire aussi

Je simplifie un peu les choses parce que le recueil d’infos était un peu plus élaboré, l’équipe du chercheur recueillant aussi des données sur l’humeur globale des volontaires. Ensuite, le psychologue a isolé tous les participants et les a exposés au virus du rhume. Le psychologue et son équipe ont ensuite observé l’évolution du rhume. Et ils ont conclu que plus on collectionnait les câlins et les gestes tendres, mieux on résistait au virus. 

Moralité : faites des câlins, votre santé n’en sera que meilleure. En fait, il existe d’autres études de ce genre et toutes vont dans le même sens. L’échange, la tendresse, l’affection, ça fait du bien. Qu’on donne ou qu’on reçoive. Que l’on soit adulte ou enfant. C’est bon pour le moral, donc l’organisme, et ça agit parfois directement sur le cœur. 

Deux chercheuses américaines ont montré que quand on vit un stress, l’augmentation des battements du cœur est d’autant plus limitée qu’on bénéficie de la tendresse d’un ou d’une partenaire. Donc aujourd’hui, n’oubliez pas de vous câliner. Et demain, après-demain et les jours suivants, n’oubliez surtout pas de recommencer même si ce n’est pas la journée du câlin. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire