2 min de lecture Santé

Michel Cymes : toujours bien lire les notices des médicaments

Certains chapitres des notices des médicaments, comme la posologie ou les contre-indications, doivent être lus avec attention pour éviter certaines conséquences sur la santé.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Pourquoi il faut toujours bien lire les notices des médicaments Crédit Image : GUILLAUME SOUVANT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Benjamin Hue

C’est l’histoire d’un Monsieur d’un certain âge mais qui a toute sa tête. Il est valide, il fait même du sport tous les jours. Ce Monsieur a une sciatique. Il va chez le médecin et il ressort avec une ordonnance des plus classiques. De retour chez lui, il prend son traitement et, au bout d'un moment, tout s'enchaîne : vomissements, vertiges, panique, coup de fil à ses enfants...

Le patient devait prendre un antidouleur. Mais au lieu d’avaler un comprimé, il en a pris deux. Quand on lui a demandé pour quelle raison il avait fait ça, il a répondu : "je me suis dit que c’était comme le paracétamol (à 500 mg). J’ai l’habitude de prendre deux comprimés à la fois. Donc là, j’ai fait pareil."

Si ce patient avait lu la notice et l’ordonnance, il n’aurait pas fait cette erreur. Par ailleurs, ce Monsieur s’est également trompé de médicament. Au lieu de prendre la version du médicament à effet progressif, il a pris celle à effet rapide. La conduite à suivre, c’est de bien lire systématiquement toutes les notices des médicaments, même si c’est rébarbatif et même si on est pressé de commencer à se soigner.

Lire certains chapitres avec attention

Il faut lire certains chapitres avec attention. Celui de la posologie, par exemple. En effet, un médicament est efficace pour une certaine dose et potentiellement néfaste lorsque la dose est dépassée. Autre chapitre important : celui consacré aux contre-indications. Quelque chose d’aussi banal que le paracétamol est par exemple contre-indiqué si vous avez un foie fragile. Même chose avec l’aspirine si vous êtes enceinte. 

À lire aussi
Un médecin ausculte un patient présentant des symptômes du coronavirus le 17 février 2020 à Wuhan en Chine. coronavirus
Coronavirus : l’OMS tord le cou à plusieurs fake news

Dans le cas de l'aspirine justement, si vous prenez la liberté de l’associer à un anticoagulant qu’on vous a prescrit, vous vous mettez en danger. Il faut donc lire attentivement le chapitre sur les interactions médicamenteuses. En outre, vous devrez aussi vous intéresser aux effets indésirables. En cas d’alerte, cela peut vous permettre de comprendre tout de suite ce qui vous arrive et donc de bien réagir. Si vous avez lu la notice avant de vous soigner, vous ferez immédiatement le lien.

Le bilan annuel du surdosage et des interactions médicamenteuses est de 10.000 décès et 130.000 hospitalisations. Donc notez-le : la première chose à faire (chose qui n’est pas écrite sur votre ordonnance mais dont vous devez considérer qu’elle vous est prescrite de facto) c’est la lecture des notices d’information.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Michel Cymes Médicaments
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants