1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Covid-19 : "Vaccinez-vous contre la grippe", insiste un médecin
2 min de lecture

Covid-19 : "Vaccinez-vous contre la grippe", insiste un médecin

INVITÉ RTL - "Ce virus il va falloir qu'on s'y habitue au moins jusqu'à la fin du printemps prochain", prévient Jean-Paul Hamon, président d'honneur de la fédération des médecins de France.

Un vaccin contre la grippe (illustration)
Un vaccin contre la grippe (illustration)
Crédit : EVA HAMBACH / AFP
Covid-19 : "Vaccinez-vous contre la grippe", insiste un médecin
00:05:37
Covid-19 : "Vaccinez-vous contre la grippe", insiste un médecin
00:05:36
Yves Calvi & Marie Gingault

Tandis que le coronavirus poursuit sa propagation en France et dans le monde, les médecins redoutent l'arrivée des maladies hivernales, telles que le rhume ou la grippe. Cette dernière ayant des symptômes similaires à ceux du coronavirus, les professionnels de santé craignent un mouvement de panique couplé à une double épidémie.

Jean-Paul Hamon, président d'honneur de la fédération des médecins de France, témoigne avec humour de l'anxiété qui s'empare des Français : "Les patients n'attendent pas 3-4 jours quand ils ont un rhume, ils arrivent ventre à terre au cabinet pour être sûr que ce n'est pas la Covid". "Si vous voulez nous simplifier la vie et celle des hospitaliers, vaccinez-vous contre la grippe", insiste le docteur, qui demande aussi aux personnes âgées de se vacciner contre la pneumonie "même s'il faut deux vaccins à deux mois d'écarts". 

"Il est clair qu'en ce moment les gens sont tous inquiets, et nous on attend avec impatience les tests antigéniques rapides, qui pourront donner le diagnostic en 15-20 minutes dans nos cabinets, c'est important". Ce test, moins fiable, mais beaucoup plus rapide, "va nous permettre de déterminer si la personne est positive ou pas et puis d'établir les cas contacts et de les isoler. C'est ce dont on manque actuellement", souligne le professionnel. 

Il faut absolument qu'on ait ces tests rapides dans nos cabinets

Jean-Paul Hamon - Président d'honneur de la fédération des médecins de France

Jean-Paul Hamon déplore que ces tests antigéniques rapides soient, pour l'heure, déployés dans les hôpitaux et non pas dans les cabinets des médecins généralistes. Un non-sens d'après le médecin. "J'ai entendu notre ministre dire qu'il en avait commandé 5 millions, j'espère qu'il en a gardé un peu sous la semelle parce que ce virus il va falloir qu'on s'y habitue au moins jusqu'a la fin du printemps prochain". 

"Le virus, il est clair qu'il est là, il est clair qu'il continue de se développer et il faut absolument qu'on ait ces tests rapides dans nos cabinets pour pouvoir contenir et isoler les gens", prévient le président d'honneur de la fédération des médecins de France. La grippe, qui n'est pas encore présente sur le territoire français ne devrait pas tarder à faire son apparition annuelle. La campagne de vaccination démarrera à partir du 13 octobre

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire