1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Alimentation : toutes les bonnes raisons de manger de la soupe
3 min de lecture

Alimentation : toutes les bonnes raisons de manger de la soupe

C'est un plat incontournable de l'hiver. La soupe permet de faire le plein de vitamines tout en se réchauffant. Tous ses bienfaits.

La soupe, une bonne façon de s'hydrater tout en se réchauffant.
La soupe, une bonne façon de s'hydrater tout en se réchauffant.
Crédit : Unsplash / Ella Olsson
Toutes les bonnes raisons de consommer de la soupe
00:03:06
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin

La soupe, c’est une façon assez simple de manger des légumes. Une assiette ou un bol de soupe, soit environ 25 cl, compte comme une portion de légumes. Rappelons qu’il est recommandé de manger 5 portions de fruits et légumes par jour. Ce qui n’est pas forcément évident. 

Cependant, la soupe ne doit pas toujours remplacer des légumes cuits car elle est moins riche en fibres en raison du mixage, le mouliné en apportant plus que le velouté. Mais attendries par la cuisson et la préparation, ses fibres sont digestes, bien tolérées par l’intestin. La soupe permet aussi de faire le plein de vitamines et de minéraux.

La chaleur ne détruit-elle pas les vitamines ? Les légumes cuits à l’eau peuvent effectivement perdre de leurs vitamines, notamment de la vitamine C qui est sensible à la chaleur et hydrosoluble. D’où l’importance de garder l’eau de cuisson de ses légumes pour diluer sa soupe maison. Sinon, on peut aussi cuire ses légumes à la vapeur pour préserver au mieux les vitamines et les minéraux.

Elle est peu calorique et digeste

En hiver, on a tendance à moins boire. La soupe permet de contrebalancer cela puisqu’un bol de soupe contient l’équivalent de 2 verres d’eau. C’est une bonne façon  de s’hydrater tout en se réchauffant. Petit bémol, si on la consomme le soir et surtout si on la prépare avec des légumes diurétiques comme le poireau ou le fenouil, elle peut obliger à se lever la nuit  pour aller aux toilettes si on en consomme beaucoup.
 
La soupe est peu calorique. Si l’on veut qu’elle cale bien et apporte une meilleure satiété, il faut mettre dedans des féculents comme des pommes de terre, des pâtes, des lentilles ou des pois cassés. Elle peut faire office de plat si on lui ajoute en plus des protéines. Cela peut être un peu de viande, de poisson, un œuf ou encore du fromage râpé. Et on peut compléter avec un yaourt ou un fruit. Cela constitue un repas léger et digeste, idéal après des excès de table, par exemple.

Fraîche, en brique ou surgelée ?

À écouter aussi

Et si on n’a pas le temps de la préparer, comment bien choisir la soupe dans le commerce ? Les soupes en bouteille au rayon frais sont intéressantes car elles n’ont subi qu’une flash pasteurisation et ont donc été chauffées moins fort. Les briques protègent de la lumière, mais contiennent souvent plus d’additifs. Avec les soupes surgelées, il y a souvent moins de déperdition de vitamines et de minéraux car les légumes sont cuisinés et congelés rapidement après récolte.
 

Le principal piège des soupes toutes prêtes, c’est leur teneur en sel et en additifs. Il faut choisir une soupe qui contient moins d’1 gramme de sel pour 100 millilitre. Attention aux soupes à "teneur réduite en sel", certaines contiennent au final plus de sucre !  On se méfie aussi des additifs : les ingrédients doivent être les plus naturels possible :  de l’eau, des légumes, et éventuellement un peu de matière grasse. Pour valoir une soupe maison, une soupe industrielle doit contenir au moins 50% de légumes.

La rédaction vous recommande

À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.