1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Zemmour candidat : son idéologie, ses réseaux, ses chances pour la présidentielle
2 min de lecture

Zemmour candidat : son idéologie, ses réseaux, ses chances pour la présidentielle

ÉCLAIRAGE - Albin Michel a indiqué ce 30 juin avoir rompu avec le polémiste parce qu'il "veut devenir un homme politique". Mais quel est le socle idéologique d'Éric Zemmour et quels seraient ses réseaux en cas de candidature à la magistrature suprême ?

Des affiches "Zemmour président" collées dans plusieurs villes
Des affiches "Zemmour président" collées dans plusieurs villes
Crédit : Olivier MORIN / AFP
Présidentielle 2022 : quelle idéologie et quels réseaux pour Eric Zemmour ?
03:05
William Galibert - édité par Cassandre Jeannin

Éric Zemmour dément avoir dit à son éditeur qu'il serait candidat à l'élection présidentielle, mais ne dément pas être candidat. La maison d'édition Albin Michel a indiqué mercredi 30 juin avoir rompu avec le polémiste parce qu'il "veut devenir un homme politique". Elle ne publiera pas son prochain livre, censé être une rampe de lancement.

Les succès de librairie sont là, les audiences télé aussi mais rassembler un électorat c'est une autre chose. Un sondage Ifop a testé il y a deux semaines la candidature d'Éric Zemmour. Résultat : 5,5% d'intentions de vote, plutôt des hommes, plutôt urbains et davantage proches des Républicains que du Rassemblement National. C'est sûrement entre les deux que le journaliste envisage un espace politique. 

En revanche, son idéologie est à placer encore plus à droite que Marine Le Pen, raison pour laquelle les élus du RN se rassurent sur le danger Zemmour. "Il a un côté apocalyptique, il n'ouvre pas de perspective, pas d'espoir et les Français ne veulent pas de cette radicalité", a confié un ténor du RN à RTL. 

A-t-il des réseaux pour réussir ?

Pour l'instant, il a des affiches "Zemmour président" placardées dans de nombreuses villes ces dernières heures mais cette opération nécessite que quelques dizaines de soutiens actifs et c'est un coup de communication. Une pétition est aussi en ligne pour soutenir sa candidature. 

À lire aussi

Franchir le pas c'est une autre histoire. Le recueil des 500 parrainages est un véritable obstacle. Enfin, une campagne low cost coûte 500.000 euros, une premium entre 10 et 15 millions d'euros. Il faut donc le soutien des banques, des prêts. S'engager officiellement signifie aussi perdre des espaces médiatiques pour Éric Zemmour au Figaro ou sur CNews. Donc l'équation se pose avant de passer à du plus concret.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/