1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Vœux d'Emmanuel Macron : le chef de l'État tente d'esquiver les obstacles
2 min de lecture

Vœux d'Emmanuel Macron : le chef de l'État tente d'esquiver les obstacles

ÉDITO - Le président de la République, assis au coin du feu, a adressé depuis l'Élysée ses traditionnels vœux aux Français, sous le signe du coronavirus.

Emmanuel Macron lors de ses vœux présidentiels le 31 décembre 2020
Emmanuel Macron lors de ses vœux présidentiels le 31 décembre 2020
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Vœux d'Emmanuel Macron : le chef de l'État tente d'esquiver les obstacles
02:25
Vœux d'Emmanuel Macron : le chef de l'État tente d'esquiver les obstacles
02:25
William Galibert - édité par Sylvain Zimmermann

Un Président assis au coin du feu hier soir pour un quart d’heure de vœux et une forte tendance à éviter les obstacles. Le chef de l'État a bouclé les remontées mécaniques pour ces fêtes de fin d’année… mais hier soir, c’est bien lui qui a fait du slalom géant.

Emmanuel Macron a essayé, plutôt habilement dans l'ensemble, de contourner toutes les difficultés de l'exercice. En commençant par son bilan de l'année écoulée : les décisions lourdes se sont succédé, les confinements, les restrictions, les polémiques aussi se sont enchaînées. Le manque de masques, les tests, etc.

Tout cela a été balayé en une seule phrase d'Emmanuel Macron : "Je suis convaincu que nous avons fait les bons choix aux bons moments". Pas de discussion possible. Fermez le ban. Même art de l’esquive quand il s’agit de dessiner 2021 : Oui, le Président veut dit-il, bâtir la France de 2030 mais pour ce qui est des prochains mois, ça reste très flou.

Hommage aux héros du quotidien

Il concède que le début de l'année sera difficile, que le virus pèsera encore beaucoup sur nos vies au moins jusqu'au printemps, que l'économie risque de vaciller alors comment affronter tout ça ?

À lire aussi

On reste plutôt dans l'incantation : "Quoi qu'il arrive, nous saurons faire face aux crises", veut croire le Président... Pourquoi ? En résumé, dans la bouche du Président, parce que nous sommes Français. Et que donc rien ne peut nous résister.

Et au lieu de détailler sa feuille de route politique, il a préféré rendre hommage à ceux qu’il appelle les héros du quotidien. Marie-Corentine l'infirmière de Limoges, Jean-Luc le chauffeur-éboueur de Guyane, Romain le gendarme des Alpes-Maritimes et les autres… Des noms et des visages porteurs d'espoir.

"L’espoir est là"

"Espoir", le mot a été répété à l'envi par Emmanuel Macron, comme s'il suffisait d'y croire très fort, pour que cet espoir se concrétise. Le Président avait-il vraiment d’autres choix ? Non. L'exécutif ne sait même pas s'il pourra rouvrir les restaurants dans 3 semaines. Alors que pouvait dire Emmanuel Macron sans risquer de décevoir ou de faire des promesses en l'air ?

C'est pour ça qu'il a choisi de se concentrer sur ce message d'unité, faute de mieux, comme pour remotiver les troupes, en n'oubliant pas de mettre un coup de pression sur le gouvernement pour que la campagne de vaccination accélère le rythme. Le vaccin est là, déjà, alors que c'était impensable il y a encore quelque mois. Pour l'instant il faut s’en contenter. C’est peu, mais avec l'année qui vient de s’écouler, c’est déjà ça.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/