1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉO - Présidentielle 2022 : quelles différences entre les programmes de Macron, Pécresse et Lassalle ?
3 min de lecture

VIDÉO - Présidentielle 2022 : quelles différences entre les programmes de Macron, Pécresse et Lassalle ?

Vous hésitez encore fortement entre quelques candidats pour le premier tour de l'élection présidentielle ? Voici de quoi vous aider à faire votre choix.

Jean Lassalle, Valérie Pécresse et Emmanuel Macron
Jean Lassalle, Valérie Pécresse et Emmanuel Macron
Crédit : AFP / Montage RTL.fr
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Votre cœur penche plutôt à droite ? Mais vous hésitez franchement entre les candidats de cette famille politique ? RTL vous explique en quelques minutes quelques grandes différences entre les programmes des candidats Emmanuel Macron, Valérie Pécresse et Jean Lassalle. Pour aller plus loin dans la comparaison, n'hésitez pas à regarder de près notre comparateur de programmes. 

Il faut dire que ce n'est vraiment pas facile de jouer au jeu des "7 différences" entre certains candidats que ce soit à l'extrême gauche, à gauche ou, ici, à droite... Valérie Pécresse a même accusé le président sortant d'avoir plagié son programme tant ils sont proches. Ils sont d'accord sur plein de choses comme le conditionnement du RSA à un minimum d'activité, la réduction des droits de succession ou le renforcement de l'autonomie des universités... et bien sûr la fameuse retraite à 65 ans par exemple, la proposition clé de cette campagne de 2022. Jean Lassalle, l'ancien compagnon de route de François Bayrou lui détonne un peu sur la question puisqu'il veut établir l'âge de la retraite en fonction des annuités de cotisations, dès le plus jeune âge.

@rtl.officiel 🔴🎙🗳 Vous hésitez entre #Pécresse, #Macron, #Lassalle ? #AymericExplique les différences entre les programmes de ces candidats. #rtl #fyp #pourtoi #followus #présidentielle2022 ♬ son original - RTL

Autre point d'accord sur une autre question clé en ce moment, celle de l'énergie. Ces trois candidats misent sur le nucléaire avec les fameux réacteurs EPR de nouvelle génération et la recherche sur les technologies du futur. Mais il y a bien des différences nettes dans leurs programmes. Sur l'armée par exemple, Emmanuel Macron veut rester sur son objectif actuel en terme de budget : 2% du PIB consacrés à la défense. Valérie Pécresse, elle, veut aller plus loin et dépasser cette limite des 2%. D'ailleurs, puisque nous parlons "armée et défense", à droite les visions diffèrent par exemple sur la question de l'OTAN : Jean Lassalle souhaite préparer le désengagement de la France de l'OTAN. Valérie Pécresse et Emmanuel Macron, eux, veulent demeurer dans le commandement intégré de l'OTAN.

Il y a des différences plus subtiles aussi. En matière de pouvoir d'achat et de gestion des carrières, Emmanuel Macron a annoncé vouloir réformer le compte épargne temps universel, en le rendant portable d'une entreprise à l'autre, universel et surtout transformable en temps ou en argent. Valérie Pécresse propose, elle, de "convertir les RTT en salaire". 

À lire aussi

Sur l'école, Valérie Pécresse veut mettre le paquet sur l'histoire de France, les valeurs républicaines, le français et les maths avec un examen en 6e, Emmanuel Macron veut 
instaurer 30 min de sport par jour et Jean Lassalle lui, désire faire plus de place pour les langues régionales et rendre obligatoire l'apprentissage des arts martiaux dès l'école
primaire. 

Immigration, TVA, quinquennat...

Là où les différences sont les plus nettes c'est sur les questions d'autorité, d'immigration ou de dette. Là Valérie Pécresse est plus radicale. Rappelons qu'Eric Ciotti l'a aidé à
"épicer" son programme. Chez la candidate, on retrouve : le quota d'accueil d'étrangers par pays, l'expulsion systématique des clandestins accompagnée d'une politique "zéro visa" pour les pays qui refuseraient de les reprendre, ainsi que la fin du regroupement familial. Sur la question migratoire, Emmanuel Macron s'est contenté d'annoncer que tout demandeur d'asile serait dans l'obligation de quitter le territoire si sa requête était rejetée par la France.

Pour aider les Français face à la hausse des prix des carburants les stratégies sont différentes elles aussi. Emmanuel Macron préfère les aides circonstancielles, on a vu les fameux 15 centimes de réduction par litre par exemple. Jean Lassalle, lui, imagine baisser la TVA sur les hydrocarbures de 20 à 5,5%. Une proposition que fait Marine Le Pen par exemple. Valérie Pécresse, elle, ne veut pas "cramer la caisse" et considère que l'État n'a pas les moyens pour baisser la TVA à 5,5%. Une prudence libérale que l'on retrouve aussi chez Eric Zemmour. 

Sur la légalisation du cannabis, on retrouve là aussi deux camps entre nos trois candidats. Jean Lassalle du côté des pour et Emmanuel Macron et Valérie Pécresse du côté des contre. Sur les institutions, et en particulier le mandat présidentiel, Emmanuel Macron et Valérie Pécresse aime plutôt le fonctionnement actuel de la Ve République avec un quinquennat pour son président. Jean Lassalle propose de son côté un référendum pour que le peuple choisisse s'il veut conserver le quinquennat ou qu'on revienne au septennat. Sur la question du vote, il est aussi le seul à appeler de ses vœux une reconnaissance du vote blanc.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/