1 min de lecture Coronavirus

VIDÉO - Confinement : Olivier Faure interrompu par son fils en pleine interview

Confinement oblige, le premier secrétaire du Parti socialiste a fait une petite parenthèse, lors d'une interview, en faisant un câlin à son fils.

Le premier secrétaire du PS Olivier Faure
Le premier secrétaire du PS Olivier Faure Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Comment s'organiser pour pouvoir travailler, tout en s'occupant de ses enfants ? Le confinement, le télétravail et la garde des enfants forment une équation très délicate pour des millions de Français.

C'est aussi le cas pour la classe politique. Depuis le début du confinement, les interviews dans les médias se font dans la majorité du temps à distance. C'est notamment le cas pour Olivier Faure, invité à l'antenne de Cnews ce mardi 5 mai. Le premier secrétaire du Parti socialiste s'exprime sur la possibilité d'un déconfinement le 11 mai prochain et sur le plan de déconfinement présenté par Édouard Philippe aux parlementaires. 

Quelques minutes après le début de l'interview, un invité surprise vient se glisser à côté du député de Seine-et-Marne et apparaît donc à l'écran. "J'ai un de mes fils qui arrive", raconte Olivier Faure qui interrompt son propos. "J'arrive après, je suis à la télévision", lui dit-il. Une petite parenthèse rafraîchissante en ce début de journée. "C'est le miracle du confinement", a conclu le premier secrétaire du PS, avant de reprendre le cours de l'interview.

Concernant le plan de déconfinement, Olivier Faure et une majorité de députés socialistes ont voté contre. Ces élus reprochent au président de la République son "pari" avec la date du 11 mai pour débuter le déconfinement.

À lire aussi
Chèques vacances vacances d'été
Var : 4.000 chèques-vacances de 500 euros offerts pour relancer le tourisme

"Le bon moment pour déconfiner, c'est le moment où l'on est prêt ! Et à l'évidence, ce que nous rapportent les maires, les enseignants, les salariés, c'est que tout est encore loin d'être prêt", expliquent-ils. Les socialistes ont réclamé aussi "un geste fort de solidarité" en proposant notamment de "compenser les salaires à 100% jusqu'à 2,5 Smic".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Olivier Faure
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants