1 min de lecture Politique

VIDÉO - Avortement : "Nous avons vécu nous-même des entraves à l'IVG", confie Aurore Bergé

VU DANS LA PRESSE - La députée LaREM des Yvelines a été l'auteure d'un message vibrant en faveur de l'IVG, en prenant en exemple son cas personnel.

Aurore Bergé, sur le perron de l'Élysée le 25 novembre 2017
Aurore Bergé, sur le perron de l'Élysée le 25 novembre 2017 Crédit : ludovic MARIN / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Le débat a été houleux à l'Assemblée nationale jeudi 8 octobre, alors que des débats avaient lieu concernant l'allongement de la limite l'Interruption volontaire de grossesse (IVG) de 12 à 14 semaines. Une mesure votée par la majorité LaREM, alors même que le gouvernement jugeait que le sujet n'était pas forcément d'actualité.

Lors des discussions, une prise de parole d'Aurore Bergé, députée de la majorité, a marqué la journée. "Nous sommes dans cet hémicycle un certain nombre de femmes à avoir eu recours à l'avortement" a ainsi confié au micro l'élue des Yvelines, captée par LCP. "Nous n'attendons ni compassion, ni commisération, ni en fait rien, nous attendons que les femmes puissent vivre leur accès à l'avortement sans entrave", a-t-elle appelé.

Elle a ainsi parlé des nombreux obstacles qui aujourd'hui encore sont mis en travers du parcours des femmes souhaitant avorter, alors même que l'IVG est légale. 

"Nous avons vécu nous-même des entraves à l'IVG, nous avons vécu des délais qui étaient trop longs. Nous avons vécu des médecins qui nous ont obligé à écouter des battements de coeur", a-t-elle martelé. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique La République En Marche Assemblée nationale
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants