1 min de lecture Union européenne

Union européenne : "Macron, un faiseur de rois actif mais encombrant", juge Duhamel

ÉDITO - À Bruxelles, le président de la République a cherché à se placer au centre du jeu pour "construire" l'Union européenne des cinq prochaines années.

La Semaine Politique - Duhamel La semaine politique d'Alain Duhamel Alain Duhamel iTunes RSS
>
Union européenne : "Macron, un faiseur de rois actif mais encombrant", juge Duhamel Crédit Image : EMMANUEL DUNAND / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel édité par Claire Gaveau

Au surlendemain des élections, les chefs d'État et de gouvernement de l'Union Européenne se retrouvent à Bruxelles ce mardi 28 mai. Une chose est sûre, ils vont devoir étudier les nouveaux rapports de force, qui ont forcément changé au terme de ce scrutin.

Le premier changement, c'est la percée des Verts comme en Allemagne, en France, aux Pays-Bas et en Irlande. Mais pas seulement. La vague nationaliste a bien eu lieu mais dans proportions moindres que prévues. Celle-ci est plus concentrée sur un petit nombre de pays, comme en Allemagne, en Pologne ou en France.

Enfin, ils parleront également du recul de la droite partout en Europe alors que, jusqu'à présent parmi les dirigeants, la droite était la mieux représentée. Un recul qui laisse notamment une place plus importante au groupe central-libéral, auteur, lui aussi, d'une percée remarquée. 

Quid d'Emmanuel Macron ?

Devancé par le Rassemblement national lors de ces élections, Emmanuel Macron pourra-t-il peser autant qu'il le souhaite dans cette nouvelle Union européenne ? Moins que s'il était arrivé en tête, cela va de soit.

À lire aussi
La ville de Ras al-Ain près de la frontière turco-syrienne Syrie
Offensive turque en Syrie : "Au secours, l'Europe !" lance Olivier Bost

Malgré tout, le chef d'État français demeure un élément important. Son groupe est devenu indispensable et son parti est central au sein de ce groupe alors qu'il prépare également des alliances complémentaires et que la chancelière allemande est plus affaiblie que lui. Au final, Emmanuel Macron apparaîtra donc comme le lanceur d'idées le plus prolifique mais le plus irritant, et comme le faiseur de rois le plus actif mais le plus encombrant.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Union européenne Élections européennes Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants