1 min de lecture Sexisme

Ségolène Royal fustige les "concours de zizis" de Trump et Bolsonaro

L'ancienne candidate à l'élection présidentielle de 2007 est revenue sur les propos de Jair Bolsonaro envers Brigitte Macron, et a pointé les attitudes du président brésilien ainsi que celles de Donald Trump.

Ségolène Royal, à l'Assemblée nationale, le 24 janvier 2017
Ségolène Royal, à l'Assemblée nationale, le 24 janvier 2017 Crédit : bertrand GUAY / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

La dernière semaine a été rythmée par les passes d'armes entre le chef d'État brésilien Jair Bolsonaro et Emmanuel Macron. Sur fond d'incendies en Amazonie, le président du Brésil avait visé la France, lui demandant de s'occuper de ses affaires, mais il est allé jusqu'à répondre à un message sur Facebook dénigrant Brigitte Macron

Un commentaire désobligeant qui a provoqué l'indignation de certains Brésiliens, mais également de Ségolène Royal. "Comme beaucoup, j'ai ressenti consternation et colère car ce qui s'est passé est symptomatique des violences faites aux femmes en général", a confié l'ancienne ministre de l'Écologie au Parisien

Elle a ainsi pointé "ce chef d'État brésilien" qui "détourne l'attention dans un message d'une vulgarité innommable". Elle a développé alors un parallèle entre "la violence faite aux femmes et la violence faite à la nature"

Ségolène Royal n'a pas manqué d'égratigner Donald Trump, renvoyant dos à dos le président américain et son homologue Jair Bolsonaro. "On en a assez de ces pulsions de testostérone et de - excusez l'expression - ces concours infantiles de zizis", a tancé l'ex-candidate socialiste à la présidentielle de 2007.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexisme Donald Trump Jair Bolsonaro
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants