1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Révolution des hologrammes : Mélenchon n'est pas le premier à franchir le pas
2 min de lecture

Révolution des hologrammes : Mélenchon n'est pas le premier à franchir le pas

Jean-Luc Mélenchon a réussi son pari d'affluence : en quête de popularité, le candidat de "La France insoumise" a réuni plusieurs milliers de personnes alors qu'il effectuait son meeting à Lyon et à Aubervilliers, grâce à une technique d'hologrammes.

L'hologramme de Jean-Luc Mélenchon à Aubervilliers
L'hologramme de Jean-Luc Mélenchon à Aubervilliers
Crédit : AFP
Marie Demeulenaere

"Où suis-je ?" a demandé en souriant Jean-Luc Mélenchon devant plusieurs milliers de personnes réunies à Lyon. Mais quelques secondes plus tard, le candidat de la France insoumise est apparue en simultané dans une salle d'Aubervilliers, à 500 kilomètres de la capitale des Gaules. 

Jean-Luc Mélenchon s'est dédoublé en tenant deux meetings en quasi-simultanéité, grâce à un hologramme. Alors qu'il était en chair et en os à Lyon, son hologramme, lui, était à Aubervilliers avec deux petites secondes de décalage. Jean-Luc Mélenchon a cédé à la nouvelle-technologie, charmé à l'idée d'être à deux endroits à la fois. Si cette technique a surpris de nombreuses personnes, elle existe depuis plusieurs années. Après avoir fasciné la sphère musicale, l'automobile ou le monde de l'entreprise, les hologrammes attirent désormais les personnalités politiques, prêtes à tout pour se démarquer des autres candidats. 

La rédaction vous recommande

Le monde artistique a ouvert le bal : en 2012, Snoop Dogg a fait ressusciter le rappeur Tupac lors du festival américain de Coachella. Plus récemment et en France, le palais des Congrès de Paris a accueilli sur scène Sacha Distel, Mike Brant, Dalida et Claude François, à l'occasion du spectacle Hit-Parade. Pour des raisons plus pratiques, le monde de l'entreprise s'est également laissé charmer par cette révolution. 

Aux États-Unis, plusieurs salariés portent des lunettes holographiques 3D, qui leur permettent d'effectuer des tests plus précis et plus rapide. Plusieurs chefs d'entreprises utilisent cette méthode pour se dédoubler lors de leurs conférences. Les technologies holographiques font aussi les beaux jours de Microsoft et Intel, qui se sont associés pour développer des ordinateurs et des produits spécialisés dans la réalité holographiques. 

À lire aussi

En Inde, dès 2012 puis 2014, Narendra Modi avait déjà utilisé la technique des hologrammes afin de tenir meeting aux quatre coins du pays.  En Turquie, Recep Tayyip Erdogan avait également eu recours aux hologrammes, tout comme le prince Charles. Le précurseur en la matière étant Al Gore, qui avait donné des conférences sur l'environnement dès 2009.

6.000 personnes à Aubervilliers selon le porte-parole de Mélenchon

La technologie n'est, quant à elle, pas si récente que cela, puisque l'ingénieur hongrois Dennis Gabor a inventé le principe de l'holographie en 1947. Les premiers hologrammes naissent après l'invention du laser, dans les années 1960. La révolution des nouvelles technologies a donc fait du chemin, avant atteindre la politique. Alors que deux meetings se tenaient presque en même temps à Lyon, avec Marine Le Pen au Centre des congrès, le pari de Jean-Luc Mélenchon s'est peut-être révélé gagnant. 

La bataille des chiffres a commencé : le porte-parole du leader de "La France insoumise", Alexis Corbière, a annoncé la présence de "6.000 personnes réparties dans deux salles, qui sont désormais complètes" à Aubervilliers. "C'est une extraordinaire démonstration de force que vous êtes en train de faire", s'est exclamé le porte-parole du leader de "La France insoumise". Le Front national a quant à lui avancer qu'entre 4.000 et 10.000 personnes étaient présentes lors du meeting.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/