1 min de lecture Réforme des retraites

Retraites : Macron préfère un accord sur la durée de cotisation, plutôt que sur l'âge

En prenant position en faveur d'un accord sur la durée de cotisation, le Président tente de rassurer avant le début de la concertation avec les partenaires sociaux. En septembre, pas moins de trois mobilisations contre le réforme des retraites sont déjà prévues.

Emmanuel Macron à Chantilly le 22 août 2019
Emmanuel Macron à Chantilly le 22 août 2019 Crédit : PASCAL ROSSIGNOL / POOL / AFP
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Elise Denjean

C'est le dossier brûlant de cette rentrée, potentiellement explosif : la réforme du système des retraites. Emmanuel Macron en a conscience. Lundi soir, alors qu'il devait dresser le bilan du G7 sur France 2, le chef de l'Etat s'est exprimé sur ce sujet que personne n'attendait. "Je préfère qu'on trouve un accord sur la durée de cotisation, plutôt que sur l'âge" a-t-il déclaré.

C'est la première fois que le Président s'exprime de manière aussi claire sur ce projet de réforme. Alors que la concertation avec les partenaires sociaux doit démarrer la semaine prochaine, c'est pour Emmanuel Macron une manière de se laisser respirer, d'être ouvert au dialogue et d'éviter de braquer tout le monde.  

Concrètement, il dessert l'étau de l'âge pivot car, il le sait, côté syndicats, cette mesure fait l'unanimité contre elle. De la CFDT à la CGT, en passant par la CFE-CGC, tous la considère "injuste". Le but du chef de l'État est aussi de déminer, de rassurer, avant les manifestations prévues en septembre. Pas moins de trois mobilisations sont déjà prévues contre le réforme des retraites. 

Le rapport Delevoye évoquait déjà cette option

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, Emmanuel Macron ne contredit pas son haut-commissaire, Jean-Paul Delevoye, que certains imaginent déjà futur ministre des retraites. Pour comprendre, il faut lire les petites lignes du rapport qu'il a rendu mi-juillet. Page 47, une phrase évoque deux options possibles pour obtenir une retraite complète : soit un âge unique, soit, et c'est l'option évoquée hier par Emmanuel Macron, une durée de cotisation. La porte n'était donc pas totalement fermée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme des retraites Retraites Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants