1 min de lecture Réforme des retraites

Édouard Philippe : "On ne confie pas nos retraites à l'argent roi"

Le Premier ministre a fermement indiqué son attachement au système de retraite par répartition, dans son discours du mercredi 11 décembre.

Édouard Philippe, le Premier ministre.
Édouard Philippe, le Premier ministre. Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
Journaliste RTL

"Le temps est venu de construire un système universel de retraites", a déclaré Édouard Philippe en ouverture de son discours sur la réforme des retraites mercredi 11 décembre. Le Premier ministre, s'est prononcé en faveur "d'une France où les travailleurs payent fièrement la retraite de leurs parents".

Pour Édouard Philippe, il est hors de question de basculer dans un système de retraite par capitalisation. "La France ne fera jamais le choix du chacun pour soi", a-t-il martelé, ajoutant que l'on "ne confie pas nos retraites à l'argent roi".

"La seule solution est de travailler un peu plus longtemps", estime le Premier ministre, qui a par ailleurs assuré qu'il n'existait pas "d'agenda caché". "Nous proposons un nouveau pacte entre les générations, un pacte fidèle dans son esprit à celui que le Conseil national de la Résistance a imaginé et mis en oeuvre après-guerre".

Le secrétaire général de la CFDT a réagi à l'annonce par Édouard Philippe d'un "âge d'équilibre" fixé à 64 ans en 2027. Laurent Berger dénonce une réforme "lestée par un angle budgétaire accru".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme des retraites Édouard Philippe Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants