1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron réélu : les 4 chantiers qui attendent le président
3 min de lecture

Macron réélu : les 4 chantiers qui attendent le président

ECLAIRAGE - Fraîchement réélu à la tête de l'Etat, Emmanuel Macron a déjà de nombreux dossiers épineux et des chantiers urgents à traiter.

Emmanuel Macron, le 24 avril 2022
Emmanuel Macron, le 24 avril 2022
Crédit : GONZALO FUENTES / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad

58,5%. Emmanuel Macron est réélu à la présidence de la République pour cinq nouvelles années, ce dimanche 24 avril. Il est le premier président sortant, depuis Jacques Chirac, à briguer un second mandat. 

Selon les premières estimations Harris Interactive x Toluna pour RTL et M6, Marine Le Pen a obtenu 41,5% des suffrages. Le taux de participation est quant à lui de 70,6% à 20 heures. Soit plus de deux points de moins qu'en 2017.

Que se passe-t-il maintenant que l'élection présidentielle est terminée ? Le second quinquennat d'Emmanuel Macron débute sur les chapeaux de roue. Le président réélu doit traiter de nombreux dossiers, déjà présents sur son bureau élyséens et qui prendront de plus en plus d'ampleur dans les jours à venir. Crise internationale liée à la guerre en Ukraine, mais aussi celle du coronavirus, sans oublier l'enjeu électoral lié aux élections législatives...

1. La guerre en Ukraine

La guerre entre la Russie et l'Ukraine est entrée dans son troisième mois. L'ONU a appelé ce dimanche 24 avril à une trêve "immédiate" à Marioupol. L'objectif est de permettre l'évacuation de quelque 100.000 civils, prisonniers dans ce port ukrainien presque entièrement contrôlé par l'armée russe. 

À lire aussi

Kiev avait indiqué plus tôt que les forces russes continuaient à bombarder cette ville stratégique sur la mer d'Azov et notamment l'aciérie Azovstal, ultime poche de résistance des combattants ukrainiens et refuge de centaines de civils. 
             
Dans le nord-est, Kharkiv est toujours "partiellement bloquée" par les Russes, qui continuent de la bombarder, selon l'état-major ukrainien. L'armée russe a de son côté indiqué avoir mené des frappes de missiles contre neuf cibles militaires ukrainiennes, dont quatre dépôts de munitions au sud de la région de Kharkiv. Moscou a aussi dit avoir mené des frappes aériennes contre 26 cibles, et 423 frappes d'artillerie. 

Dans le bassin du Donbass, les troupes russes ont "intensifié leurs offensives" dans trois directions. 

2. Le pouvoir d'achat

Lors du débat de l'entre-deux-tours, Emmanuel Macron se définissait comme le "président du quotidien". Sujet central de la campagne de 2022, le pouvoir d'achat sera l'un des premiers dossiers traités. 

Deux jours avant le second tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron déclarait que "des millions de nos compatriotes se sont portés vers son parti et son projet parce qu'elle a donné le sentiment qu'elle répondait au problème de pouvoir d'achat. Mais ses réponses ne sont pas viables. Une ambiguïté s'est créée, mais je pense que les fondamentaux de l'extrême droite sont là", expliquait-il. 

3. Le "troisième tour" avec les élections législatives

Une élection en chasse une autre. Dans la foulée de la présidentielle, les élections législatives auront lieu les 12 et 19 juin. Le président a jusqu'au 13 mai maximum pour organiser sa propre réinvestiture. 

Une obligation institutionnelle dont il peut choisir la date exacte. Mais au vu du contexte international, souligne son entourage, il pourrait préférer être réinvesti avant le 9 mai, date du "jour de la victoire" de la Seconde guerre mondiale en Russie, commémoration que Vladimir Poutine pourrait vouloir marquer par une offensive d'ampleur en Ukraine. Emmanuel Macron voudrait avoir sa nouvelle "équipe prête" à ce moment-là, selon la même source. 

À noter que le délai entre le second tour de la présidentielle et le premier des législatives est plus important qu'à l'habitude. Un élément dont les oppositions se saisissent pour rejouer le match. Un "troisième tour", selon Jean-Luc Mélenchon qui a déjà lancé la campagne. Le leader de la France insoumise a demandé aux Français de l'élire premier ministre et de se mobiliser afin que son mouvement obtienne la majorité à l'Assemblée.

4. Les retraites, totem du programme

Autre chantier : la réforme des retraites. Emmanuel Macron et Marine Le Pen qui avaient une vision très différente du chantier à mener s'étaient notamment affrontés sur le sujet lors du débat de l'entre-deux-tours. Selon le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, après les législatives, "la première urgence est l'indexation des retraites sur l'inflation et les mesures de pouvoir d'achat", qui pourraient être traduites dans un budget rectificatif. 

"Je suis prêt à bouger", sur la réforme des retraites, totem de son programme, a annoncé Emmanuel Macron dès le lendemain du premier tour. "On ne fait pas forcément une réforme jusqu'en 2030 si je ressens trop d'angoisse chez les gens" a-t-il ajouté en visite dans les Hauts-de-France.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/