2 min de lecture Élections municipales

Résultats municipales 2020 : quel bilan pour le Rassemblement national ?

ÉCLAIRAGE - Le Rassemblement national a un bilan mitigé. Plusieurs villes gagnées en 2014 reste dans le giron du RN, mais le parti peine à en conquérir de nouvelles.

Elections Municipales 245x300 Elections Municipales 2020 Thomas Sotto
>
Municipales 2020 : quel bilan pour le Rassemblement national ? Crédit Image : MATTHIEU ALEXANDRE / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Micro RTL générique
Marie Moley édité par Paul Turban

L'heure est au premier bilan après le premier tour des élections municipales. Pour le Rassemblement national (RN), il est mitigé. Il y a des bons points, avec des maires RN qui sont réélus dès le premier tour

À Hénin-Beaumont, le fief de la présidente du parti Marine Le Pen, Steeve Briois écrase ses adversaires avec 73 % des voix. À Fréjus dans le Gard, David Rachline est lui aussi réélu, tout comme Julien Sanchez à Beaucaire (Gard)

De quoi rassurer Marine le Pen qui depuis plusieurs mois affichait des ambitions modestes : garder les villes conquises et en conquérir quelques autres. À Perpignan, le point chaud, la seule ville de plus de 100.000 habitants gagnable par le RN avec en ligne de mire l'agglomération, Louis Aliot arrive largement en tête avec 36,5 % des voix

Perpignan prêt à basculer ?

Pas de surprise, c’était lui le grand favori dans les sondages. La question est maintenant celle d'un potentiel "front républicain". Trois candidats sont au dessus de 10 %, la limite pour se maintenir, avec peu d'écart entre ces trois candidats. Ils cumulent 46 % des voix.

À lire aussi
Un bouledogue français dans les rues de New York (illustration). élections municipales
États-Unis : un chien élu maire de la ville de Rabbit Hash

Le second tour, s'il a lieu, pourrait être serré. On dit souvent du RN qu'il n'a pas de réserve de voix, mais à Perpignan, ce n'est pas tout à fait vrai. En 2014, Louis Aliot avait fait 10 points de plus au second tour qu'au premier.

Deux espoirs déçus pour le RN pour finir. Le député Sébastien Chenu à Denain dans le Nord est battu dès le premier tour. La sœur de Marine le Pen, Marie-Caroline, était colistière à Calais. Elle est battue par la maire sortante. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Rassemblement National Marine Le Pen
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants