1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Régionales en Occitanie : le RN en embuscade face au front républicain
2 min de lecture

Régionales en Occitanie : le RN en embuscade face au front républicain

REPORTAGE - Front républicain clairement affiché ou non, la résistance au Rassemblement Nationale devrait avoir le dessus en Occitanie.

Les trois principales têtes de liste aux régionales en Occitanie : Aurélien Pradié (LR), Carole Delga (PS) et Jean-Paul Garraud (RN)
Les trois principales têtes de liste aux régionales en Occitanie : Aurélien Pradié (LR), Carole Delga (PS) et Jean-Paul Garraud (RN)
Crédit : AFP
Le Mag Pol du 13 juin 2021
12:23
Le Mag Pol du 13 juin 2021
12:23
Patrick Tejero
Journaliste

Le Rassemblement National est-il vraiment en embuscade en Occitanie ? En tous cas, le parti est donné en tête au premier tour des élections régionales avec 33%. Toutefois, au second tour, les sondages donnent la victoire à la candidate socialiste sortante.

Petit à petit avec les municipales, la poussée du Rassemblement National dépasse désormais le littoral languedocien. Alors Jean-Paul Garraud, tête de liste du Rassemblement National, sans en avoir la carte, compte bien sur cette dynamique. "Depuis 2015, il s'est passé beaucoup de choses. L'évolution électorale est allée dans notre sens. Les électeurs qui s'apprêtent à voter pour M. Pradié (LR, ndlr), pour M. Terrail-Novès (LaREM, ndlr), il faut qu'ils sachent en réalité qu'ils vont faire gagner Mme Delga (PS, ndlr). Et quant à elle, elle actionne le seul levier qu'il lui reste, c'est-à-dire celui du front républicain, toujours faire peur. Et ce levier ne fonctionne absolument plus", plaide le candidat RN.

Aurélien Pradié tranchant envers le RN

Le jeune député lotois, Aurélien Pradié, emmène la liste les Républicains. Et le Rassemblement National, il veut s'y attaquer façon castagne. "On est dans le droit, je le dis sans mauvais jeu de mots. Le Rassemblement National est représenté par des imposteurs politiques. Jean-Paul Garraud a été député UMP, il a été foutu dehors par les électeurs en Gironde, et parce qu'il a été battu, il est allé à la soupe auprès du Rassemblement National. Qu'on ne m'explique pas que c'est une affaire de valeurs, de conditions, non. Ce sont des comportements politiques misérables", lâche le député LR.

Un candidat LaREM plus modéré

Plus modéré, l'ex-Républicain Vincent Terrail-Novès porte désormais les couleurs LaREM. "Je crois que lorsque quand on s'occupe des gens, qu'ils en ont conscience, ils ne se réfugient pas dans ce vote qui au final qui est un vote je dirais plus de désespoir, de sonnette d'alarme, qu'un vote d'adhésion. Et donc il faut aussi rappeler les électeurs à cette raison. Nous pouvons agir, et moi, comme j'ai agi en tant que maire, je veux agir pour la région. Et c'est l'action qui nous permettra de lutter contre le Rassemblement National", argumente le candidat LaREM.

La candidate sortante Carole Delga en appelle au front républicain

À lire aussi

Et la présidente sortante, la socialiste Carole Delga, en appelle au front républicain convenu : "Je vais vous rappeler ce qu'a fait le Parti socialiste dans les autres régions, qui a pris sa responsabilité. En région Paca ou en région Hauts-de-France, quand il y a eu le péril de l'extrême droite, nous nous sommes tout simplement retirés. Et j'aimerais à ce moment-là que d'autres partis démontrent, dans les faits, le même attachement pour la République."

En 2015, le Front National et Debout la France avait culminé à 36%. Cette année, le dernier sondage crédite le Rassemblement National de 33% d'intentions de vote. L'Occitanie devrait donc garder sa couleur, celle des briques de Toulouse.

La liste des candidats en Occitanie

Vous ne les avez pas entendu dans ce reportage, mais sont également candidats :
- Carole Delga, PS
- Vincent Terrail-Novès, LaREM
- Aurélien Pradié, LR
- Jean-Paul Garraud, RN
- Antoine Maurice, EELV, l’Occitanie naturellement
- Myriam Martin , LFI, Occitanie populaire
- Jean-Luc Davezac, OPN-DEC, Occitanie écologiste et citoyenne
- Malena Adrada, LO, Faire entendre le camp des travailleurs
- Anthony Le Boursicaud, DIV,  Bastir en Occitanie

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/