1 min de lecture Politique

Réformes des retraites : pour Christian Eckert, "Macron ferait bien de se taire"

INVITÉ RTL - Interrogé sur la réforme des retraites, l'ancien secrétaire d'État au Budget a estimé qu'Emmanuel Macron ferait mieux "d'écouter" plutôt que de parler.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Réformes des retraites : pour Christian Eckert, "Macron ferait bien de se taire" Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Charles Deluermoz

Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger l'a assuré ce lundi matin : "Avec sa réforme, le gouvernement est en train de perdre tout le monde". Une position que partage Christian Eckert. Selon l'ancien secrétaire d'État au Budget, "le gouvernement hésite entre deux stratégies. La première c'est de dire qu'il va réformer parce que le système va dans le mur. La deuxième c'est de stigmatiser les régimes spéciaux." 

"Dire qu'on va dans le mur parce qu'on vit plus longtemps et que le système n'est pas équilibré, c'est aujourd'hui mentir et faire peur. C'est une des raisons pour lesquelles le gouvernement est en train de perdre tout le monde" a-t-il estimé avant de préciser : "Il faut réformer mais il faut tout mettre sur la table : les bonnes comme les mauvaises nouvelles."

Discuter et "écouter"

Le gouvernement doit-il suspendre sa réforme pour autant ? Selon l'ancien secrétaire d'Etat, il est nécessaire de prendre le "temps de négocier". "Quand on change les conditions de la retraite dans des catégories socio-professionnelles, il faut se donner le temps de la discussion pour trouver les modalités" a-t-il expliqué.

S'il admet que le sujet est "complexe", cette réforme "ne donne pas les bonnes pistes" et il estime que "le gouvernement est malheureusement en train d'appuyer sur les divisions notamment entre les différentes catégories de Français et les différents régimes de retraite". 

À lire aussi
Que révèle notre rapport aux médecins ? Santé
Sarthe : des maires interdisent de "tomber malade" dans leurs communes

Lui qui a côtoyé Emmanuel Macron à Bercy considère que le chef de l'État "ferait bien de se taire un peu plus qu'il ne l'a fait" auparavant, lui conseillant d'écouter "plus qu'il ne parle". Jeudi 5 décembre, jour de la grève, il assure qu'il sera "dans sa région, au côté des manifestants, avec volonté et humilité." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Christian Eckert Réforme des retraites
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants