3 min de lecture Retraites

Réforme des retraites : 3 questions pour comprendre l'âge pivot

ÉCLAIRAGE - Le projet de loi sur les retraites prévoit un âge pivot à 64 ans. Une disposition qui inquiète et agace les syndicats.

Des manifestants à Paris le 4 janvier 2020 contre la réforme des retraites.
Des manifestants à Paris le 4 janvier 2020 contre la réforme des retraites. Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Des manifestations aux plateaux télé, il est sur toutes les lèvres. L'âge pivot est au cœur des débats autour de la réforme des retraites. Le projet de loi, qui a fuité jeudi 9 janvier, prévoit bel et bien de l'établir à 64 ans. Une disposition qui inquiète et irrite syndicats et autres opposants au texte.

L'âge pivot, également appelé "âge d'équilibre", est l'âge auquel une personne pourra partir à la retraite en touchant l'intégralité de sa pension. Le retrait de cette disposition est l'une des revendications majeures du mouvement social débuté le 5 décembre dernier et qui se poursuit.

Jeudi, quatrième jour de manifestations et 36ème jour de mobilisation, 44.000 personnes ont défilé à Paris, selon le comptage indépendant du cabinet Occurrence. Le ministère de l'Intérieur a lui compté près de 452.000 personnes en France, un nombre qui atteignait 800.000 selon les chiffres syndicaux.

Du côté du gouvernement, on martèle que l'"âge d'équilibre" ne sera pas retiré du projet de loi. Il s'agit, selon l'exécutif, d'une disposition permettant de faire des économies : 3 milliards en 2022, puis 12 millions en 2027 selon Matignon. L'âge légal de départ à la retraite reste lui fixé à 62 ans.

1. Comme fonctionne l'âge pivot ?

À lire aussi
Des avocats en grève contre la réforme des retraites, à Lyon, le 30 janvier 2020. réforme des retraites
Les infos de 6h30 - Grève des avocats : pourquoi un homme accusé de violences a été libéré

L'âge pivot - âge de départ à la retraite à taux plein - sera assorti d'un bonus-malus. "Pour l’assuré, une majoration s’appliquera lorsqu’il partira en retraite après l’âge d’équilibre", dispose le texte de la réforme dans son article 10. Concrètement, plus une personne travaillera longtemps, plus elle touchera une pension élevée (surcote).

Et à l'inverse, "une minoration sera appliquée si l’assuré part en retraite avant cet âge" (64 ans), celui-ci touchera moins (décote).  L'âge légal de départ à la retraite restant le même, une personne pourra partir à la retraite à 62 ans mais touchera moins d'argent que s'il elle attend au moins 64 ans.

2. Qui va être concerné ?

La génération 1960 sera le "cobaye" de l'âge pivot : en 2022, celles et ceux qui partiront à la retraite à 62 ans auront un "malus". Et ce, même s'ils ont cotisé tous les trimestres pour une pension à taux plein avec l'ancien système.

À partir de la génération 1965 le système intégrera l'âge pivot de 64 ans. Les membres de la génération 2004, seront eux concernés par dès leur majorité. À 18 ans, en 2022, ils entreront directement dans le nouveau régime et seront les tous premiers à y cotiser, jusqu'à leur retraite en 2066.

3. Pourquoi les syndicats sont-ils mobilisés ?

Invité de RTL vendredi 10 janvier, Luc Farré, syndicaliste de l'UNSA, estime que l'âge pivot est "punitif" et "contre-productif", notamment pour les personnes concernées dès 2022. L'UNSA et la CFDT, tous deux syndicats réformistes appellent au retrait de l'âge pivot du texte de loi pour pouvoir négocier sereinement. "Si l'âge pivot reste dans la loi, c'est non"insistait ainsi Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, jeudi 9 janvier.

Le gouvernement défend l'âge pivot comme l'âge de départ censé permettre au système de retraites français de ne plus être déficitaire, mais à "l'équilibre". Pour trouver une alternative à cette disposition, les syndicats ont proposé au Premier ministre l'organisation d'une "conférence de financement". Vendredi, se tenait une série de rencontres entre les deux parties pour discuter de sa mise en oeuvre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Retraites Réforme des retraites Social
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants