1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Que devient Jean-Michel Blanquer, désormais professeur à Assas ?
2 min de lecture

Que devient Jean-Michel Blanquer, désormais professeur à Assas ?

Après son passage au ministère de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer a rebondi à la faculté d'Assas, à Paris, où la sécurité est renforcée à chacun de ses cours.

Jean-Michel Blanquer le 22 mai 2022
Jean-Michel Blanquer le 22 mai 2022
Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Que devient Jean-Michel Blanquer, désormais professeur à Assas ?
00:01:37
Valentin Boissais - édité par Nicolas Barreiro

L'ancien ministre de l'Éducation nationale a quitté le gouvernement après la réélection d'Emmanuel Macron. RTL a retrouvé la trace de Jean-Michel Blanquer, désormais professeur de droit à l'université d'Assas à Paris. 

Cravate grise, en scooter et essoufflé, l'enseignant est "un tout petit peu" en retard pour son cours. Dans la salle, les téléphones filment la prestation de l'ancien ministre. Micro en main, le professeur accorde une pause à ses élèves après une heure. Mais, une file d'attente se crée en bas de l'estrade. "Il y a vraiment la queue pour prendre des photos avec lui à la pause", s'étonne un étudiant. "C'est marrant parce que c'est vraiment une personnalité. Il nous a un peu donné notre Bac", estime une autre élève. Jean-Michel Blanquer accepte de prendre des photos avec ces élèves qu'il juge "très sympathiques". 

À l'entrée se trouve une liste pour éviter que des étudiants s'incrustent dans son cours. "À Assas, qui est relativement de droite, il est apprécié", explique un élève. "En tant que prof, il est pas mal. Pour le coup, il est calé. Même s'il aime bien dériver sur son programme politique".

Jean-Michel Blanquer ne fait pas l'unanimité

Une star auprès de certains étudiants, mais une star chahutée tout de même. L'un de ses cours a dû être annulé en catastrophe récemment. Des élèves voulaient le perturber et lancer des œufs ou des tomates sur le professeur. "Le premier jour, on n'a pas pu avoir cours. Il n'est pas aimé de tous. Ils ont mis des vigiles. C'est sûr qu'on a parfois un peu de rancœur envers lui vis-à-vis de Parcoursup", témoignent les jeunes.

"Ce n'est de plus en plus normal", estime pour sa part Jean-Michel Blanquer, pour qui les choses semblent rentrer dans l'ordre. "Je retrouve le métier que j'exerçais depuis mes débuts, donc je suis très heureux comme ça". La sécurité est désormais renforcée dans l'établissement à chaque cours de l'ancien ministre.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire