1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Quand François Fillon a dupé Alain Juppé en se servant de Nicolas Sarkozy pour se maintenir
2 min de lecture

Quand François Fillon a dupé Alain Juppé en se servant de Nicolas Sarkozy pour se maintenir

L’ex-député Georges Fenech (LR) s’en prend à François Fillon dans un ouvrage sur la campagne présidentielle.

François Fillon et Alain Juppé réunis chez Deezer mercredi 19 avril 2017
François Fillon et Alain Juppé réunis chez Deezer mercredi 19 avril 2017
Crédit : Christophe Ena / POOL / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Deux mois après la déroute de François Fillon à l’élection présidentielle, Les Républicains sont toujours en plein psychodrame. Si le parti s’évertue à retenir ses élus qui seraient tentés par une aventure du côté des Républicains en marche, les rancœurs nourries pendant une campagne qui a viré au fiasco sont loin d’être oubliées. Dans un ouvrage écrit "en forme de journal intime écrit au fil des jours" et intitulé Qui imagine le Général De Gaulle mis en examen ?, l’ex-député sarkozyste George Fenech s’en prend violemment à François Fillon.

Il accuse notamment le candidat de la droite d’avoir usé de manœuvres malhonnêtes pour se maintenir. Dans les bonnes feuilles de ce livre publiées ce samedi 1er juillet par Atlantico, Georges Fenech revient notamment sur la journée du 1er mars, lorsque le candidat LR avait annulé sa visite au Salon de l’Agriculture, laissant penser qu’il allait se retirer de la course à la présidence de la République. François Fillon sait que sa candidature est en danger en raison de sa mise en examen, mais il souhaite mettre un terme aux espoirs d’Alain Juppé.

Les sarkozystes saluent le geste de leur camarade

Alors que Nicolas Sarkozy lui aurait seulement assuré que le choix lui appartenait et qu’il ne serait pas "déloyal vis-à-vis de sa décision", François Fillon va tenir des propos bien différents à Alain Juppé. "Qu’est-ce que tu fais si je me maintiens ? Et si je pars ?", aurait-il demandé de but en blanc au maire de Bordeaux. "Je serais prêt à me retirer, mais Sarko s’oppose à ta candidature", assure alors François Fillon à son rival, en ajoutant qu’il était le "seul à pouvoir empêcher l’explosion du parti".

L’ancien président de la République n'aurait pas vraiment apprécié la manœuvre, et de nombreux caciques des Républicains se seraient alors éloignés de François Fillon. Mais la manœuvre du candidat à l’Élysée lui aura toutefois permis de rester en course, jusqu'au 23 avril. Après la publication des premiers extraits du brûlot de Georges Fenech, de nombreux partisans de Nicolas Sarkozy ont salué ce geste. Le sénateur de la Côte-d'Or Alain Houpert encense le "courage" de son camarade, tandis que Véronique Waché, une conseillère au cabinet de Nicolas Sarkozy, assure qu’il s’agit de "la stricte vérité".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.