2 min de lecture Rixe

Qu'est-ce que les "Loups gris" que le gouvernement va dissoudre ?

Le mouvement ultra-nationaliste turc des "Loups gris" est "un groupement de fait particulièrement agressif pour ne pas dire plus", a assuré Gérald Darmanin ce lundi 2 novembre.

Gérald Darmanin, le 20 octobre 2020
Gérald Darmanin, le 20 octobre 2020 Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault

Mercredi 4 novembre, le gouvernement va prononcer la dissolution des "Loups Gris" lors d'un Conseil des ministres, a annoncé Gérald Darmanin ce lundi. Ce mouvement ultra-nationaliste turc a notamment été pointé du doigt après les récentes rixes qui ont opposé les communautés turque et arménienne à Décines-Charpieu, près de Lyon. 

Mercredi soir, les forces de l'ordre étaient intervenues dans cette ville, haut-lieu de la diaspora arménienne, pour empêcher 250 Turcs d'en "découdre" avec les Arméniens. Finalement, ils ont été verbalisés pour non-respect du couvre-feu. Plus tôt dans la matinée, une rixe avait déjà opposé les deux communautés sur l'autoroute A7, au niveau du péage de Vienne. Quatre personnes ont été blessées, dont une grièvement. 

Trois jours plus tard, dans la nuit de samedi à dimanche, le mémorial du génocide et le Centre national de la mémoire arménienne ont été profanés près de Lyon. Par ailleurs, un tag "Loups Gris" a été retrouvé sur chacun des deux bâtiments. 

Un groupuscule proche du président turc Erdogan

Selon le ministre de l'Intérieur, les "Loups gris" sont "un groupement de fait particulièrement agressif pour ne pas dire plus". L'annonce de Gérald Darmanin de dissoudre ce mouvement intervient dans un contexte de fortes tensions diplomatiques entre France et Turquie. Emmanuel Macron est régulièrement visé par des attaques de la part de Recep Tayyip Erdogan à propos du traitement des musulmans en France.

À lire aussi
plainte
Les infos de 18h - Viry-Châtillon : les avocats de la défense dénoncent une enquête tronquée

Ce groupe ultranationaliste, dont le signe de ralliement est un pouce joint au majeur et à l'annulaire (pour symboliser le loup) est réputé proche du président turc Recep Tayyip Erdogan, qui s'est récemment interrogé sur "la santé mentale" de son homologue français.

Lors de son discours devant la commission des Lois de l'Assemblée nationale ce lundi 2 novembre, Gérald Darmanin a également indiqué que la dissolution du Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF), serait examinée "dans 15 jours". Celle-ci avait été annoncée dans la foulée de l'assassinat du professeur Samuel Paty le 16 octobre dernier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rixe Arménie Turquie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants