1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Qu’est-ce qu’un certificat de virginité, que veut pénaliser Schiappa ?
2 min de lecture

Qu’est-ce qu’un certificat de virginité, que veut pénaliser Schiappa ?

Censés "prouver" la virginité d'une femme, les "certificats de virginité" sont une violation des droits fondamentaux.
"Ils seront interdits, et nous engagerons des poursuites pénales", a expliqué la ministre chargée de la Citoyenneté.

La ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa, le 7 juillet 2020
La ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa, le 7 juillet 2020
Crédit : Ludovic Marin / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault

Le gouvernement prépare un projet de loi contre les séparatismes, prévu pour l'automne. Parmi les sujets dans la ligne de mire du gouvernement, les "certificats de virginité". Ceux-ci sont censés "prouver" qu'une femme est encore vierge. 

Lors de l'examen, un médecin ou une sage-femme ausculte la jeune femme. Le professionnel visualise les parties génitales externes ainsi que l'entrée du vagin afin de constater si l'hymen a été déchiré ou non. Il arrive encore que ce type de certificats soit demandé par certaines communautés avant un mariage religieux, mais il peut aussi être effectué pour prouver un viol.

Toutefois, contrairement à certaines idées reçues, hymen et virginité n'ont aucun lien. L'hymen peut effectivement se rompre au premier rapport sexuel, mais il peut aussi se rompre d'une autre façon, naturellement, ou suite à la pratique d'un sport (comme l'équitation ou la gymnastique par exemple). Ainsi, un hymen rompu ne prouve en aucun cas la non-virginité d'une femme. 

Ils seront interdits, et nous engagerons des poursuites pénales

Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, le 7 septembre 2020 sur RTL

"Non seulement ces examens sont une violation des droits fondamentaux des femmes et des filles, mais en cas de viol, elles peuvent entraîner de nouvelles douleurs et reproduire l’acte de violence sexuelle de départ, les amenant à revivre le traumatisme dont elles ont été victimes", rappelle l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

À lire aussi

"Nous allons (...) nous attaquer aux 'certificats de virginité'. Certains médecins osent encore certifier qu'une femme est vierge pour permettre un mariage religieux, malgré la condamnation de ces pratiques par le Conseil de l'Ordre des médecins", a dénoncé Gérald Darmanin dans une interview avec Marlène Schiappa.

"Ils seront interdits, et nous engagerons des poursuites pénales", a affirmé la ministre déléguée à la Citoyenneté sur RTL. Les poursuites pénales seront engagées contre celui qui produit le certificat, médecin ou proche. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/