1 min de lecture Parlement

Privatisation d'ADP : "Les parlementaires ont réagi comme les 'gilets jaunes'", dit Mazerolle

ÉDITO - Pour l'éditorialiste, les parlementaires, excédés par l'attitude de l'exécutif à leur encontre, ont décidé de proposer un référendum d'initiative populaire concernant la privatisation d'ADP. Une réaction "à la manière" des "gilets jaunes".

Mazerolle-245x300 L'Edito d'Olivier Mazerolle Olivier Mazerolle iTunes RSS
>
Privatisation d'ADP : "Les parlementaires ont réagi comme les 'gilets jaunes'", dit Mazerolle Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Mazerolle-795x530
Olivier Mazerolle édité par Eléanor Douet

La crise des "gilets jaunes" fait tourner la tête de toute la classe politique, fragilise Emmanuel Macron, mais elle a également contaminée le Parlement. On l'a vu avec la bataille politique autour de la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP).

Les 248 sénateurs et députés qui ont proposé un référendum d'initiative populaire ont réagi à la manière des "gilets jaunes". À bout de colère, ils ont levé une véritable fronde contre l'exécutif : président et gouvernement. Ils ont le sentiment, pas toujours injustifié, de ne servir à rien sous la présidence Macron, confortés en cela par la manière dont ils n'ont pas été associés au grand débat, ayant à subir des interventions gouvernementales et les discours vides d'Édouard Philippe.

Ils sont d'autant plus en colère que les Français leur disent qu'ils ne font rien, détachés des réalités alors qu'ils estiment être également victime de l'attitude autoritaire de l'exécutif. Eh bien ils ont dit : ça suffit. Leur proposition de référendum c'est leur équivalent de l'occupation des ronds-points pour les "gilets jaunes". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parlement Gilets jaunes Aéroports de paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants