1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Privatisation d'ADP : le référendum d'initiative partagée, une "attaque surprise" selon Duhamel
1 min de lecture

Privatisation d'ADP : le référendum d'initiative partagée, une "attaque surprise" selon Duhamel

ÉDITO - Pour la première fois, des parlementaires sont parvenus à recueillir les signatures nécessaires pour organiser un référendum d'initiative partagée contre la privatisation d'Aéroports de Paris.

Le groupe Aéroports de Paris. Eric Piermont/AFP
Le groupe Aéroports de Paris. Eric Piermont/AFP
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Aéroports de Paris : le référendum est une "attaque surprise" selon Duhamel
03:12
Aéroports de Paris : le référendum est une "attaque surprise" selon Duhamel
03:13
Alain Duhamel

Bien décidés à entraver le processus de privatisation d’Aéroports de Paris, la coalition des oppositions parlementaires a permis d'engager la bataille pour un référendum s'y opposant. Le recours à un référendum d'initiative partagée est une attaque surprise, un "joli coup de billard" parce que ce type de référendum n'avait jamais été utilisé auparavant.

La majorité et le gouvernement répondent que c'est l'alliance de la carpe et du lapin et disent qu'il y a beaucoup d'hypocrisie de la part des socialistes qui eux-mêmes avaient privatisé les aérodromes de Nice, Lyon et de Toulouse. Cependant, c'est bien l'opposition qui vient de marquer un point  en parvenant à rassembler le nombre de soutiens parlementaires nécessaire, soit plus de 185, pour débuter ce type de procédure.

Les chances d'aboutir pour ce référendum d'initiative partagée sont néanmoins faibles car il faudra attendre l'aval du Conseil constitutionnel dans moins d'un mois. Il n'est pas évident que celui-ci accepte la démarche et un second obstacle se présente devant lui : il faudra recueillir au total plus de 4,5 millions de voix, ce qui n'est pas fait d'avance. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/