1 min de lecture Arabie Saoudite

Prince d'Arabie Saoudite en France : Human Rights Watch ne veut pas se laisser "enfumer"

INVITÉE RTL - Bénédicte Jeannerod, directrice France de l'association, dénonce une communication "grassement payée par Mohammed ben Salmane", en visite en France pour trois jours.

Micro générique Switch 245x300 L'invité RTL du Week-End Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Prince d'Arabie Saoudite en France : Human Rights Watch ne veut pas se laisser "enfumer" Crédit Image : BANDAR AL-JALOUD / SAUDI ROYAL PALACE / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

"Quelqu'un qui mène son pays d'une main de fer et qui réprime très sévèrement sa société civile". Voilà comment est défini Mohammed ben Salmane, prince d'Arabie Saoudite, par Bénédicte Jeannerod, directrice France de l'association Human Rights Watch. Sur RTL, elle a critiqué la communication "grassement payée" par le leader saoudien, en visite officielle en France pour 3 jours. 

"On ne souhaite pas se laisser enfumer", a-t-elle assuré. "Derrière cette image de réformateur, il y a le commandant d'une coalition qui est menée par son pays et qui fait la guerre au Yémen depuis 3 ans. Et cette coalition est responsable d'une multitude de violations du droit international humanitaire", dénonce Bénédicte Jeannerod. 

Une politique encore très discriminatoire à l'encontre des femmes

"Sans parler de son pays en lui-même. L'Arabie Saoudite est un pays très répressif", rappelle la directrice France de l'association. Si elle salue la décision du prince d'autoriser les femmes à conduire à partir de juin prochain, elle estime que c'est un "petit pas". "S'il veut vraiment être réformateur, il devrait entamer des réformes beaucoup plus structurelles et profondes pour mettre fin à des politiques discriminatoires à l'encontre des femmes", affirme-t-elle. 

"Nous appelons Emmanuel Macron à évoquer ces sujets avec Mohammed ben Salmane", poursuit Bénédicte Jeannerod. "Il est parfaitement informé, il lit avec attention nos rapports", explique-t-elle. Les deux dirigeants doivent dîner ensemble mardi 10 avril, afin de nouer un "nouveau partenariat stratégique franco-saoudien", a indiqué l'Élysée. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Arabie Saoudite Visite officielle Diplomatie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants