1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire populaire : pourquoi le scrutin vire-t-il à la "guerre des nerfs" ?
1 min de lecture

Primaire populaire : pourquoi le scrutin vire-t-il à la "guerre des nerfs" ?

Du 27 au 30 janvier, les 311.000 personnes inscrites à la primaire populaire pourront voter pour les candidats qu'elle propose... dont Anne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot, candidats "malgré eux".

Des partisans de la primaire populaire le 15 janvier 2022 à Lille.
Des partisans de la primaire populaire le 15 janvier 2022 à Lille.
Crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Primaire populaire : pourquoi le scrutin vire-t-il à la "guerre des nerfs" ?
03:21
La primaire populaire met la gauche sur les nerfs
03:21
Micro générique Switch 795x530
Aurélie Herbemont

Le vote de la primaire populaire prévu sur internet du 27 au 30 janvier en exaspère plus d'un ! Petit rappel des faits : 311.000 personnes, au dernier pointage, sont inscrites pour voter et choisir un candidat unique. Mais... Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot et Anne Hidalgo sont candidats "malgré eux". Leurs noms seront soumis aux électeurs contre leur volonté. Mélenchon et Jadot n'ont jamais voulu jouer le jeu. Hidalgo en décembre était pour... avant de se raviser puisque Jadot ne voulait pas.

Les trois candidats sont remontés contre cette primaire populaire. Jean-Luc Mélenchon a officiellement demandé que son nom soit retiré. "On y est de force", s'agace un député. Les Insoumis ne voudraient pas que les frais engagés pour ce scrutin rebasculent dans ses comptes de campagne à lui s'il gagnait ! Les organisateurs ont cherché à rassurer les candidats sur ce point... sans vraiment convaincre. Les écologistes aussi sont énervés. un proche de Yannick Jadot lâche : "Il peut bien y avoir 500.000 participants, on s'en fout, c'est du populisme de bobo, une arnaque absolue". D'après un lieutenant d'Anne Hidalgo, c'est  "une forme de totalitarisme débridé". Bref, cette primaire populaire réussit un exploit : mettre d'accord trois candidats de gauche, contre elle !

La seule pour, c'est Christiane Taubira est la seule pour, avec trois autres candidats moins connus. Ils font valoir un sondage : 65% des sympathisants de gauche souhaitent que les candidats se plient au résultat. Un proche de Christiane Taubira prévient face au refus des Mélenchon, Jadot et Hidalgo : "le peuple de gauche s'abstiendra au 1er tour si la division persiste".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/