2 min de lecture Présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : Rachida Dati veut être candidate

L'ancienne garde des Sceaux pendant la présidence de Nicolas Sarkozy affiche dans "The Times" son objectif : "Gagner l'élection présidentielle de 2022".

Rachida Dati, le 3 juillet 2020
Rachida Dati, le 3 juillet 2020 Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

À l'occasion d'un entretien pour The Times, Rachida Dati fait un pas de plus vers une candidature pour l'élection présidentielle de 2022. Interrogée sur son avenir politique, l'ancienne garde des Sceaux de 2007 à 2009 laisse peu de doute sur ses ambitions : "Gagner l'élection présidentielle de 2022".

La maire LR du VIIème arrondissement de Paris croit en ses chances. "Lorsque vous êtes en politique et que vous gagnez des batailles électorales, que vous vous assurez que vos causes progressent, quand vous voyez l'état du pays, vous vous dites que vous pouvez peut-être mener cette bataille", défend Rachida Dati sans faire allusion au fait qu'elle a perdu la bataille pour l'Hôtel de Ville à Paris avec la réélection d'Anne Hidalgo.

Rachida Dati revient sur son parcours et sa famille. "Certaines personnes ne peuvent pas envisager l'idée qu'une femme puisse partir seule pour étudier. Mes parents ont dit que pour empêcher les gens de parler, il valait mieux être marié et j'ai donc accepté ce mariage pour empêcher les gens de parler. Mais je savais que cela ne pouvait pas durer", explique-t-elle au Times.

Chômage, jeunesse et insécurité

Elle esquisse aussi ce qui semble s'apparenter à des thèmes de campagne. "Le chômage est élevé et nous avons des niveaux de chômage des jeunes sans précédent. Nous avons des manifestations tout le temps, le taux de criminalité a explosé et nous avons une dette exponentielle", constate-t-elle.

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon à l'Assemblée nationale le 15 juillet 2020. Présidentielle 2022
Présidentielle 2022 : Mélenchon est-il en train de lancer ou de saborder sa candidature ?

En juillet dernier dans un entretien au Parisien, l'ancienne candidate aux municipales à Paris défendait son bilan : "Je suis élue, engagée, donc j'ai un rôle à jouer. J'aime l'engagement politique, et quand les actions portent. J'ai une envie, une vision. Sinon, je ne l'aurais pas incarnée à Paris et, dans ma vision, il y a beaucoup de sujets qui dépassent Paris. J'ai des projets".

Rachida Dati ajoute ainsi son nom à la longue liste des candidats potentiels à droite pour la présidentielle de 2022. François Baroin, qui doit lever le voile sur sa candidature à l'automne, Xavier BertrandValérie Pécresse, Bruno Retailleau se positionnent sur le prochain créneau présidentiel. Les déclarations de l'ancienne garde des Sceaux, sous la présidence Sarkozy, pourraient relancer l'épineuse question de l'organisation d'une primaire à droite. Cette proche de Nicolas Sarkozy laissait déjà entrevoir sa position sur le sujet dans Le Parisien. "Ce sera à ma famille politique de choisir un candidat. Il n'y a pas d'homme ou de femme providentielle".

Le match retour contre Anne Hidalgo en 2022 ?

Dans l'hypothèse où la maire du VIIème arrondissement de Paris poursuit sa lancée vers l'Élysée, elle pourrait retrouver lors de la bataille électorale son adversaire des municipales : Anne Hidalgo. En effet, la maire de Paris a fait son apparition dans le top 100 des personnalités les plus influentes du Time.

Quant à une éventuelle candidature en 2022, Anne Hidalgo déclarait dans Le Point "Je prendrai toute ma part dans la bataille qui s’annonce". Union de la gauche, faire barrage à Emmanuel Macron, sortir de la logique partisane... La maire de Paris pose à son tour les premières dalles pour une éventuelle candidature présidentielle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2022 Rachida Dati Les Républicains
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants