1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : pourquoi Éric Zemmour insiste-t-il autant sur l'affaire McKinsey ?
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : pourquoi Éric Zemmour insiste-t-il autant sur l'affaire McKinsey ?

DECRYPTAGE - Invité de RTL ce jeudi, le candidat d'extrême droite a attaqué frontalement Emmanuel Macron sur l'affaire McKinsey. Son objectif ? Draguer les électeurs de droite qui pourraient voter pour lui.

Emmanuel Macron et Éric Zemmour
Emmanuel Macron et Éric Zemmour
Crédit : AFP
Présidentielle 2022 : pourquoi Éric Zemmour insiste-t-il autant sur l'affaire McKinsey ?
00:09:58
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura - édité par Benoît Leroy

"Je pense qu'Emmanuel Macron a renvoyé l'ascenseur à McKinsey qui a travaillé gratuitement pour sa campagne". Ce jeudi 31 mars, le candidat à la présidentielle Éric Zemmour a attaqué directement le président-candidat sur le scandale visant le cabinet de conseil McKinsey depuis plusieurs jours et qui éclabousse la campagne d'Emmanuel Macron.

Pour Alba Ventura, qui l'interviewait quelques minutes plus tôt, cette affaire représente "un angle d'attaque" pour l'ex-polémiste qui ne parvient pas à se détacher de la quatrième place dans les études d'opinions. "Il espère que c'est chez Les Républicains qu'il va pouvoir retirer des voix. Il pense que les électeurs LR sont sensibles à la gabegie, au gaspillage", précise la journaliste de RTL. Il faut néanmoins rappeler que ces mêmes cabinets de conseils ont travaillé aussi lors du mandat de Nicolas Sarkozy ou de François Hollande. 

Ensuite, l'emploi de membres du cabinet McKinsey par la campagne d'Emmanuel Macron est à relativiser. "Ce sont des personnes privées qui n'ont pas été embauchées sous leurs étiquettes du cabinet de conseil. McKinsey ne s'est pas mis au service du camp Macron. Ce sont des personnes qui ont rejoint Emmanuel Macron", rappelle Alba Ventura. 

Par ailleurs, la somme de 1 milliard d'euros qu'évoque Éric Zemmour en direction de McKinsey n'est pas exacte. "Cela compte l'ensemble des cabinets de conseils utilisés", tempère-t-elle. Dans le même temps, cette estimation faite dans un rapport du Sénat est sujette à caution, selon des économistes. "60% est dédié au numérique", pointe-t-elle, alors que l'administration française accuse un retard conséquent sur les outils informatiques, abonde Martial You.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.