3 min de lecture Présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : Philippe sème des indices, la majorité et la droite spéculent

DÉCRYPTAGE - L'avenir politique d'Édouard Philippe interroge autant la droite que la majorité. L'ancien premier ministre, lui, cultive avec discrétion ses interventions dans les médias. Une prise de distance avec la politique nationale qui ne devrait pourtant pas durer.

Édouard Philippe à Deauville, le 4 septembre 2020
Édouard Philippe à Deauville, le 4 septembre 2020 Crédit : Loic VENANCE / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Officiellement, c'est une rentrée politique discrète. En coulisses, c'est tout autre chose. Depuis son départ de Matignon, Édouard Philippe intrigue le reste de la classe politique. Quel avenir politique ? Quel camp pour la présidentielle de 2022 ? Et surtout, quel rôle à deux ans du scrutin ? 

Officiellement donc, Édouard Philippe savoure son retour au Havre. À la question : "Que comptez-vous faire d'ici 2022, rester maire du Havre ?", l'ancien Premier ministre répond dans les colonnes de Paris Normandie : "Je suis maire du Havre, heureux d'être revenu chez moi et décidé à faire de mon mieux pour servir la ville que j'aime et ses habitants".

Un agenda loin des enjeux nationaux et des prochaines élections. Pourtant, son entourage ne peut s'empêcher de se projeter.  "Si Macron est mal placé dans les sondages, ou s'il ne se représentait pas, Édouard aura un boulevard. Il ne peut pas l'ignorer", souligne un de ses amis cité dans Le Parisien.

La majorité et la droite s'interrogent sur ses intentions

Conscient de sa popularité depuis la crise du coronavirus, le maire du Havre réfléchit aux différentes options qui s'offrent à lui. Une chose est certaine, selon ses proches, il ne se lancera pas contre Emmanuel Macron. Lors de son départ de Matignon, l'ancien premier ministre s'était vu proposer par le président de la République de jouer un rôle au sein de la majorité

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon à l'Assemblée nationale le 15 juillet 2020. Présidentielle 2022
Présidentielle 2022 : Mélenchon est-il en train de lancer ou de saborder sa candidature ?

La République En Marche, tiraillée entre son aile gauche et son aile droite, est arrivée en bout de course. Lucide, le président de la République en a fait lui-même le constat. "Il n'y a pas de culture de la coalition dans notre pays. Pour en créer une, il faut la proportionnelle", estime le chef de l'État dans Le Journal du Dimanche. Édouard Philippe n'a pas encore répondu à l'offre d'Emmanuel Macron. Mais selon un dirigeant de la majorité, cité dans Le Monde, "il acceptera, car il a conscience que sa nouvelle stature lui donne la possibilité d’opérer un rassemblement que le président n’est peut-être pas en capacité d’engager lui-même".

La macronie s'est pas la seule à s'interroger sur l'avenir politique d'Édouard Philippe. À droite aussi, l'option Philippe agite certains. L'ancien premier ministre serait le candidat le plus à même d'incarner la droite, en 2022, chez les électeurs Les Républicains, selon un sondage Ifop pour "La Lettre de l'Expansion". L'ancien locataire de Matignon devance ainsi François Baroin, Xavier Bertrand et Valérie Pécresse. Un sondage qui laisse le principal concerné de marbre. "Je suis plutôt du genre calme. Et ce type de classements me laisse assez largement indifférent", répondait-il dans Paris Normandie

Une rentrée politique à Angers

En attendant, Édouard Philippe a fait une apparition au festival du cinéma américain de Deauville. Là encore, ses déclarations ne sont pas passées inaperçues. Interrogé sur son film préféré, le juppéiste répond du tac au tac Le Parrain. "Ça n'a rien à voir avec mon occupation professionnelle", précise-t-il en souriant. Cette apparition en marge des enjeux de politique nationale s'ajoute à l'interview de rentrée dans Paris Normandie. Mais là encore, n'y voyez rien de plus. "Ne comptez pas sur lui pour commenter tous les quatre matins la vie politique nationale à la radio", prévient son entourage dans Le Parisien.

Selon Le Parisien, Édouard Philippe a aussi prévu de dîner en tête-à-tête avec Jean Castex. "Une séquence privée", précise-t-on. Il faudra attendre la fin du mois de septembre pour qu'Édouard Philippe renoue avec la politique nationale. Selon les informations du Journal du Dimanche, Édouard Philippe sera présent à Angers le 25 septembre prochain et interviendra devant La République des maires. Un mouvement présidé par Christophe Béchu, que la majorité cherche à rallier à sa cause.  

Le Parisien rapporte ainsi l'échange glacial entre Édouard Philippe et Xavier Taquet, directeur de cabinet de Xavier Bertrand dans les Hauts-de-France. "Alors, ça va Le Havre ?", lui a lancé ce dernier. Réponse de l'ancien premier ministre : "Bah, moi, au moins, j'ai gagné ma primaire". Selon un témoin de la scène, cité dans le journal : "Si on doutait encore d'une possible envie présidentielle d'Édouard, on a un début de réponse…".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2022 Édouard Philippe Les Républicains
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants