1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : comment les politiques s'invitent chez les Français pour Noël
3 min de lecture

Présidentielle 2022 : comment les politiques s'invitent chez les Français pour Noël

DÉCRYPTAGE - Les fêtes de fin d'année ne seront pas tout repos pour les candidats ou futurs candidats à l'élection présidentielle.

Emmanuel Macron, Valérie Pécresse et Christiane Taubira
Emmanuel Macron, Valérie Pécresse et Christiane Taubira
Crédit : AFP
Marie-Pierre Haddad

Moments incontournables des fêtes de fin d'année, les repas en famille ou entre amis sont souvent le lieu d'intenses débats sur l'actualité. Cette nouvelle année qui s'annonce ne sera pas une exception. D'autant plus avec l'échéance de l'élection présidentielle

Le mois de janvier marquera l'entrée dans la campagne électorale avec un casting (presque) au complet. Emmanuel Macron ne s'étant toujours pas officiellement déclaré candidat. Les autres candidats déclarés, eux, ne comptent pas attendre la nouvelle année pour accélérer le rythme. Certains espèrent être au cœur des conversations des Français, lors des repas de fin d'année. Objectif : ne pas laisser le soufflet retomber, avant la reprise en janvier.

Et ce ne sont pas les sujets qui vont manquer. Au menu : Emmanuel Macron sera-t-il candidat ? Valérie Pécresse peut-elle accéder au second tour ? Eric Zemmour fera-t-il du tort à Marine Le Pen ? Et la gauche dans tout cela, doit-elle se positionner derrière une candidature unique ? Sans oublier le risque de l'abstention, les questions sur le pouvoir d'achat qui sont au cœur des préoccupations des Français, les enjeux écologiques et économiques.

Macron et le bilan de fin d'année

Marquer les esprits jusqu'à la dernier minute. Voici l'autre objectif de l'interview d'Emmanuel Macron, ce mercredi 15 décembre sur TF1. Son entourage le martèle : ce n'est pas le candidat qui s'exprime mais le président. Mais pourtant, le titre de l'émission est on ne peut plus évocateur : "Où va la France ?". 

À lire aussi

Elle reste intimement liée à l'éventuelle candidature du chef de l'Etat. Le président de la République fera le bilan de son action à la tête de l'Etat. Il s'exprimera aussi, à en croire ses proches, sur la crise des "gilets jaunes" et son image de président des riches. Autrement dit, les points faibles de son quinquennat. 

La date de diffusion de cette interview ne relève pas du hasard. “Il y a deux temps d’écoute, Noël et le 14 juillet”, précisait en amont de la diffusion un des proches du président auprès de Playbook. Sans oublier les traditionnels vœux du 31 décembre. Un autre assurait : “Bien sûr il y a Pécresse, mais il y a aussi Zemmour et Le Pen. Et même Jadot, tiens, s’il arrive à décoller. C’est juste une stratégie d’occupation forte du terrain. Il y a quelques millions de gens qui vont l’écouter…. Il ne peut pas y avoir que des inconvénients au fait d’être le sortant !”

Pécresse et sa dynamique de fin d'année

Le patron des Républicains, Christian Jacob, a longtemps été critiqué au sein-même de son propre camp pour l'organisation du congrès début décembre. Certains estimaient la date trop tardive par rapport au rythme de la campagne. Mais ce dernier avait en tête d'instaurer une dynamique début décembre qui fera son effet autour de la bûche de Noël. 

Depuis l'élection de Valérie Pécresse comme candidate des Républicains, plusieurs sondages retranscrivent une dynamique électorale en sa faveur. Un proche de Valérie Pécresse ne veut pas crier victoire trop tôt et relativise ces sondages. "Il est encore trop tôt pour se fier au sondage. Mais cela nourrit un effet Pécresse. Ca nous donne la paix jusqu'au 15 janvier". 

Il estime ainsi que cette dynamique ne faiblira pas avec la fin de l'année qui est un temps politique plus calme. "Pendant les fêtes, les Français discutent politique et forcément ils discuteront de l'élection présidentielle. La victoire de Valérie Pécresse combinée aux sondages favorables, c'est très utile pour nous", commente-t-il. Et après le 15 janvier ? "Si elle est encore dans le même spectre sondagier, on s'installe fortement", prédit un élu Les Républicains. 

Taubira et sa lettre aux Français

Autre bord politique, mais même timing. La gauche lutte contre ses vieux démons et s'interroge sur l'idée de présenter une candidature unique pour 2022. Une question, certes traditionnelle pour la gauche, mais cruciale au vu de la dynamique dans les sondages. Trois options s'offrent aux forces politiques de gauche. 

Option 1 : conserver chaque candidature, à savoir Jean-Luc Mélenchon (LFI), Yannick Jadot (EELV), Anne Hidalgo (PS), Arnaud Montebourg et Fabien Roussel (PCF). Option 2 : se rassembler derrière le candidat qui a plus de chance de l'emporter, selon les sondages. Option 3 : avoir un juge de paix qui permette de détricoter cette situation. C'est pourquoi le nom de Christiane Taubira refait surface. Sera-t-elle candidate ou arbitre du match qui se joue à gauche ? Mystère... 

Noël sera aussi une étape décisive pour l'ancienne Garde des Sceaux. Selon les informations de L'Express, elle a prévu d'adresser "une lettre aux Français", "avant Noël". Nul doute que le sort de la gauche et ses chances pour 2022 seront aussi au menu des conversations des Français. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/