1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : les seniors veulent faire entendre leur voix
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : les seniors veulent faire entendre leur voix

Les seniors ne veulent plus être mis au rebut de la société. Ils veulent faire entendre leur voix dans la campagne présidentielle.

Emmanuel Macron, le 7 décembre 2021
Emmanuel Macron, le 7 décembre 2021
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Les "Vieux" veulent se faire entendre pour la présidentielle
02:43
Les "Vieux" veulent se faire entendre pour la présidentielle
02:42
Marie-Bénédicte Allaire

En 2021, les générations du babyboom, nées juste après la seconde guerre mondiale, sont entrées dans la catégorie des seniors en fêtant leurs 75 printemps. Ils avaient 20 ans, ou un peu plus en 68, et ils ne veulent plus être mis au rebut de la société. Ils veulent faire entendre leur voix dans la campagne présidentielle.

C'est presque un tsunami démographique. En France, une personne sur dix a aujourd'hui plus de 75 ans. Deux sur dix plus de 65 ans. Et leur proportion dans la société va continuer à augmenter dans les 20 ans qui viennent. On rentre souvent en Ehpad autour de 90 ans aujourd'hui. Vivre plus longtemps c'est une caractéristique des sociétés évoluées. Et pourtant, la nôtre s'est organisée pour tenir la vieillesse à l'écart. On n'ose même plus dire "les vieux", comme si c'était un gros mot.

Les "vieux" ne sont jamais prioritaires dans les politiques publiques. La loi sur le grand âge promise par Emmanuel Macron en 2018 n'aura pas vu le jour. Crise sanitaire, agenda parlementaire très chargé, il y a plein de "bonnes" raisons. Le problème, c'est que les deux présidents précédents, François Hollande et Nicolas Sarkzoy ont fait pareil. Ils ne sont pas allés au bout de leurs promesses en matière de dépendance, même si des dispositions ont été votées, y compris sous ce quinquennat, l'histoire semble se répéter.

Leur situation s'est dégradée avec la crise sanitaire

Pourtant, la situation des très âgés s'est dégradée avec la crise sanitaire. Lors du premier confinement, en 2020, on a bouclé, c'est le terme, de manière totalement abusive, les résidents des Ehpad, au motif de les protéger. Les témoignages ont afflué de ces parents ou grands-parents, qui se laissaient mourir de tristesse, de ces proches plongés dans la détresse. La défenseure des droits s'est alarmée de nombreux manquements aux droits fondamentaux et à la dignité des personnes âgées en établissements. Heureusement, partout en France des familles s'organisent pour changer les choses. Le Sénat a voté récemment à l'unanimité un texte pour instituer un droit de visite. Mais faute d'adoption à l'Assemblée, il ne peut pas entrer en vigueur.

À écouter aussi

Ce qui est nouveau, c'est que les "vieux" veulent se faire entendre, parce qu'ils restent actifs plus longtemps et qu'ils ne veulent plus qu'on décide à leur place. Un Conseil national autoproclamé de la vieillesse, petit clin d'oeil à mai 68, s'est créé avec des médecins, d'anciens ministres comme Bernard Kouchner ou Michèle Barzach, des personnalités du monde de la culture, pour peser dans le débat présidentiel et au-delà. Ils ont plein d'idées concrètes comme des Vélib à trois roues pour éviter les chutes, des casques audio au théâtre ou au cinéma, des maisons de vacances adaptées.

Les solutions existent pour que les générations cohabitent avec harmonie et que les plus âgés ne soient pas mis à l'écart du monde. Mais oui, ça coûte cher. Et les besoins sont colossaux. Trouver les financements, c'est une question de volonté politique et d'état d'esprit. La vieillesse n'est pas  une maladie honteuse. Le pouvoir d'agir des seniors, c'est le bulletin de vote. Ils sont d'ailleurs plus civiques que la moyenne. Les candidats devraient s'en souvenir.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/